Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des OP transversales et un lait de pâturage bien rémunéré

La Confédération paysanne voudrait que les producteurs soient obligés d'adhérer à des OP transversales. "Il y a trop d'OP concurrentes entre elles. Les OP liées à une seule laiterie obtiennent parfois des choses, mais c'est ce que les laiteries ont bien voulu leur donner. Pour avoir un réel pouvoir, il faut des OP transversales importantes", défend Charlotte Kerglonou Mellier, éleveuse en Ille-et-Vilaine, au Space.

Sur le lait de pâturage, le syndicat milite pour un cahier des charges interprofessionnel pour une meilleure lisibilité pour le consommateur. Mais à la différence de certains opérateurs qui préfèrent un cahier des charges permettant d'y faire entrer le maximum d'éleveurs, le syndicat défend "un cahier des charges ambitieux avec du vrai pâturage ; pas juste un critère en jours de pâturage mais aussi une notion de part d'herbe dans la ration. Pour ne pas décevoir le consommateur et pour aller chercher une vraie valeur ajoutée, et pas juste 10 ou 15 €/1000 l. Certes cela concernera moins de monde, mais on peut avoir un système d'accompagnement des autres exploitations pour les faire entrer à terme dans le cahier des charges", défend Nicolas Girod, éleveur dans le Jura et secrétaire national pôle élevage.  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Vignette
Aux États-Unis, des conditions moins stimulantes pour la production laitière

La marge sur coût alimentaire en 2018 a été une des plus basses depuis 2013 aux États-Unis…

Vignette
Biolait régule les volumes pour limiter ses excédents de printemps
Le premier collecteur de lait bio français (1) veut limiter ses excédents de printemps sans pénaliser la…
Vignette
Lactalis soutient toujours l'essor du lait bio
Un accord sur le prix du lait bio 2019 a été conclu entre Lactalis et les OP bio, de 5 €/1 000 l supérieur à celui de 2018.
Vignette
« Ce qui nous motive, c’est le retour aux producteurs »
Entretien avec Thierry Roquefeuil, président de la FNPL, deux semaines après la fin des négociations commerciales sur les marques…
Vignette
Le contrat laitier est à l'initiative de l'éleveur

Suite à la loi issue des EGA, les contrats laitiers entre producteurs et collecteurs transformateurs doivent être mis en…

Vignette
Agrial cherche encore des éleveurs bio

La prime de conversion est passée de 30 à 40 €/1000 l depuis le 1er avril 2019, pour les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière