Aller au contenu principal

DeLaval propose un nouveau concept pour la traite robotisée

Traire des lots de vaches à heures fixes avec des robots, tel est le principe du concept VMS Batch milking dédié à l’optimisation de la traite robotisée dans les grands troupeaux.

Dans un contexte d’agrandissement des élevages associé à de la pénurie de main-d’œuvre, l’organisation de la traite en système conventionnel (roto...) peut devenir très compliquée voire incompatible avec de bonnes performances économiques et conditions de travail. D’où l’idée de la société de lancer le concept « VMS Batch milking ».

Dédié aux grands troupeaux (plus de 250 vaches), il consiste à traire les vaches par lots (batch milking) à heures fixes avec des robots de traite VMS. Autrement dit, le concept s’appuie sur un mix entre la traite conventionnelle et robotisée.

Les robots sont installés en parallèle dans une zone du bâtiment dédiée à la traite. « Avec le nouveau concept de traite par lot VMS, les grands troupeaux peuvent profiter des avantages du robot de traite avec des changements et un impact mineurs sur la gestion quotidienne. »

Moins de main-d'œuvre et simplicité

Cité comme exemple, l’élevage de Renato Aceto, dans le Sud de l’Italie, utilise le VMS Batch milking depuis quelques mois pour traire 240 vaches et bientôt 480 vaches. Le troupeau est scindé en lots de 60 vaches. Elles sont traites trois fois par jour par huit robots VMS. Chaque session dure 45 à 50 minutes. Un seul employé suit le bon déroulement de la traite tout en gérant d’autres tâches (nettoyage des logettes…). Un couloir de retour d’une largeur de 1,80 à 2 mètres permet d’assurer une bonne circulation des vaches en sortie de traite.

Moins de main-d’œuvre, meilleure efficacité du travail, simplicité, amélioration du bien-être des vaches, réduction des coûts d’installation… sont parmi les nombreux avantages de ce concept cités par DeLaval.

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Alexis, 28 ans, et Cyril, 32 ans, avec leur père Didier Magnière, 61 ans. « Nous partageons une vraie passion pour la race Simmental et n’aimons pas trop faire du tracteur. »
« Nous avons remis à plat tout notre système de production laitier pour devenir autonomes »
En Côte-d’Or, le Gaec Magniere a repensé totalement son assolement et ses rotations. Il est devenu complètement autonome en…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière