Aller au contenu principal

Dans le Grand Ouest: La coopérativeTerrena poursuit le développement de ses filières différenciées

En 2019 le résultat net de la coopérative s'améliore. Elle enregistre une croissance de 20% de sa marque La nouvelle Agriculture et de 14% pour les filières bio.

Olivier Chaillou, président de Terrena (à gauche) et Alain Le Floch, directeur. Après la consultation auprès des adhérents et salariés, la coopérative veut développer son projet Terrena 2030 basé notamment sur l’économie. territoriale.
© V.Bargain

En 2019, la coopérative Terrena a dégagé un résultat net de 5,2 millions d'euros  qui a permis un retour financier aux adhérents de 11,5 millions d'euros.  Le premier semestre 2020 a été marqué par les aléas climatiques qui ont entrainé une baisse des récoltes de 30 % et par la crise sanitaire. « La polyvalence de Terrena est un atout, a souligné Olivier Chaillou, président de Terrena à l'occasion de l'assemblée générale. Les résultats s’améliorent et les filières différenciées se développent et représentent 27 % du chiffre d’affaires., avec + 20% de croissance pour la marque Nouvelle Agriculture et + 14% pour les filières bio.»

Du lait non OGM pour le marché allemand

En lait, les 640 élevages ont généré 528 M€ de chiffre d'affaires. La filière de lait non OGM lancée fin 2019 pour la fabrication de brie pour le marché allemand regroupe 44 producteurs des Mauges dans le Maine-et-Loire et de la région de Châteaubriant en Loire-Atlantique, engagés pour 30 millions de litres. Le cahier des charges implique une alimentation non OGM avec certification V-LOG (référentiel allemand), 120 jours par an de pâturage à 6 heures par jour (en moyenne 150 j/an), l’achat des aliments auprès de Terrena et un audit sur le bien-être animal. La prime est de 15 €/1 000 l. Pour faciliter l’alimentation non OGM et l’autonomie protéique, la mise en culture d’oléoprotéagineux se développe, avec 1 700 ha de lin, 1 500 ha de lupin, 3 500 ha de féverole et 10 000 ha de luzerne. Un projet Parcours Ferme Bas Carbone a aussi été engagé et mis en place sur 9 exploitations.

Chiffres clés 2019

° 21 500 agriculteurs adhérents

° 13 500 salariés

° 4, 8 milliards € de chiffre d'affaires

° EBITDA Groupe 105 millions €

Olivier Chaillou, président de Terrena (à gauche) et Alain Le Floch, directeur. Après la consultation auprès des adhérents et salariés, la coopérative veut développer son projet Terrena 2030 basé notamment sur l’économie. territoriale.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le tournesol se montre moins souple qu’un maïs pour une récolte au stade optimal. Ici, le stade apparaît un peu dépassé. Seuls les deux premiers étages foliaires devraient être sénescents.
L’ensilage de tournesol en élevage laitier, un essai qui reste à transformer
La coopérative Agrial a testé l’ensilage de tournesol aux niveaux agronomique et zootechnique. Le premier bilan conclut à une…
Dans le Grand Ouest, 46 % des exploitations étaient en situation critique en 2021 !
Les trésoreries des exploitations laitières du Grand Ouest sont préoccupantes
L’Observatoire de l’endettement et des trésoreries montre une situation 2021 meilleure que 2020 en moyenne pour les éleveurs…
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Malgré la baisse des cotations laitières, le prix du lait continue de progresser légèrement dans certaines laiteries. Les prix…
Chaque exploitation agricole (sauf bio et HVE niveau 3) devra pouvoir justifier de deux conseils stratégiques phytosanitaires par intervalle de cinq ans.
Ce qu’il faut savoir sur la nouvelle réglementation phyto
Le conseil stratégique phytosanitaire est une nouveauté obligatoire introduite dans la foulée de la séparation de la vente et du…
La protection des races menacées reste au programme des MAEC pour la PAC 2023-2027, comme la  froment du Léon.
Pac : Ne pas louper les MAEC !
Si vous avez peu d’efforts à fournir pour entrer dans une MAEC, il serait dommage de passer à côté. Les éleveurs bio auront…
Danone propose aux éleveurs des volumes de lait supplémentaires à produire, mais peine à augmenter suffisamment le prix.
En Normandie, Danone revalorise le prix du lait
Face à un prix calculé par la formule contractuelle trop bas par rapport à l’inflation des coûts en élevage, Danone a revalorisé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière