Aller au contenu principal

Croisement laitier : Auriva-Elevage devient organisme de sélection de la race Inra 95

Auriva-Elevage (1) est devenu l'Organisme de Sélection agréé de la race Inra 95 au niveau français et européen depuis le 28 février. Essentiellement utilisée en croisement terminal, près de 135 000 inséminations ont été réalisées avec des taureaux Inra 95 en France en 2018.

© Auriva-Elevage

  Le groupe coopératif Auriva-Elevage conduit depuis 2012 le schéma de sélection de la race INRA 95, créée en 1965 par L’INRA. Depuis le 28 février, il est responsable du programme de sélection de cette race, assure la tenue de son livre généalogique jusqu’alors tenu par l’INRA, et évalue les performances des bovins de la race en conformité avec la législation en vigueur. « Le programme de sélection de l’INRA 95, basé sur une population stable d’animaux de race pure, a pour objectif de diffuser une génétique dotée de Facilités de Naissance élevées et garantissant la production de veaux croisés à fortes valeurs bouchère et économique. Les critères d’évaluation des taureaux de la race INRA 95 sont principalement : les poids et conditions de Naissance, la vitalité des veaux, la croissance ainsi que le poids et la conformation des carcasses », souligne Auriva-Elevage.  « En France, ce sont les régions du nord-ouest qui plébiscitent la race INRA 95 avec plus de 100 000 doses commandées pour 2020. A l’étranger, l’Allemagne, l’Espagne, Les Pays-Bas et l’Italie sont ses principaux importateurs. »

(1) Groupe coopératif issu du regroupement de Midatest et UCEAR

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-Baptiste Decheppe. "Avant, on distribuait la ration le matin. Le problème, c'est que quand arrivait le soir, non seulement la ration était déconcentrée car les vaches avaient trié toute la journée, et en plus elles n’avaient pas forcément toujours suffisamment à manger durant la nuit. " © DR
« En distribuant la ration le soir, les bouses sont beaucoup plus homogènes »
Distribuer la ration le soir a eu un impact positif sur le troupeau. Jean-Baptiste Decheppe, éleveur dans le sud de la Meuse, en…
Ludovic Ménoret préfère se concentrer sur la production de lait plutôt que sur les cultures. © V. Bargain
« Seul sur mon exploitation laitière, je délègue tous les travaux de culture »
Installé en 2016, Ludovic Ménoret a choisi de déléguer presque tous les travaux des champs. Un fonctionnement qui permet de…
Les quatre associés du Gaec des Sources. « L’empreinte carbone nous servira d’indicateur dans l’amélioration de nos pratiques. » © E. Bignon
"Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"
Commercialiser leur réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le marché volontaire des crédits carbone : c’est ce que le…
 © B. Griffoul
Dans la nurserie, des plafonds relevables pour les veaux
Au Gaec des congères, dans l’Aveyron, des treuils de voilier, peu coûteux, permettent de relever sans forcer des plafonds qui…
400 vaches mortes : les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une…
Jean-François Perrin avec Pierre, l'un de ses deux apprentis. « Toutes les personnes qui interviennent ici sont assez autonomes pour tout ce qui touche aux animaux. » © C. Reibel
« Partager le temps de travail sécurise mon exploitation laitière »
Installé en Moselle, Jean-François Perrin n’est pas un éleveur stressé. Il a fait de l’organisation de son travail et de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière