Aller au contenu principal

[Croisement] Auriva-Elevage lance une gamme de taureaux Yperios !

Booster la rentabilité du croisement viande en élevage laitier, tel est l’objectif du lancement de la nouvelle gamme de taureaux estampillés Yperios Inra 95 et Yperios Excellence (Charolais).

Malon fait partie des taureaux "Excellence" estampillés Yperios
© Auriva-élevage

Le croisement de femelles laitières avec des taureaux de race à viande a le vent en poupe. Avec sa gamme de taureaux Yperios, Auriva-Elevage entend proposer aux éleveurs laitiers un croisement performant, sécurisé et durable.

Cette gamme se compose de reproducteurs Yperios Inra 95 et Yperios Excellence (Excellence Charolais). Ces taureaux sont disponibles en semence conventionnelle et sexée mâle. Ils sont proposés selon trois profils : Sécurisez, Optimisez et Maximisez.

Mesure l'impact économique des choix de croisement

 « Leurs performances économiques sont désormais mesurées par de nouveaux indicateurs qui complètent les informations déjà disponibles sur les conditions de naissance, les performances en élevage et les aptitudes bouchères. »  Ces nouveaux indicateurs sont nés de la démarche €UROVAL. Cette dernière est l’aboutissement du développement d’une évaluation privée, lancée par Auriva-Elevage en partenariat avec Allice en 2018.

« Ces nouveaux indicateurs permettent à chaque éleveur d’évaluer l’impact économique de ses choix de croisement. Ils pourront ajuster précisément leurs curseurs sécurité, performances et gains économiques en fonction de leurs objectifs et de leurs priorités », annonce Auriva-Elevage.

Des valeurs génétiques exprimées de 1 à 4 étoiles

yperios

Concrètement, les taureaux de la marque Yperios sont évalués selon des nouvelles valeurs génétiques exprimées de 1 à 4 étoiles (de correcte à très bonne) : €NAIS pour le volet Reproduction-Naissance et €VAL3s synthétisant l’apport génétique total sur l’ensemble des caractères évalués : €NAIS, poids et conformation des veaux à trois semaines (voir infographie).

« La remontée d’informations pour le calcul €NAIS et €VAL3s devient fiable après au moins une campagne ou deux selon le volume d’utilisation des taureaux », précise Jean-Christophe Verzeni, responsable création génétique Inra 95 et technicien génétique Blonde d'Aquitaine chez Auriva-élevage.

En complément de leurs performances, des labels « €uros + » leur sont attribués : « FERTIxt + », pour des taureaux à la fertilité supérieure ; « DGxt + » lorsque le taureau favorise des durées de gestation courtes et « VIAxt + », pour des taureaux dont la descendance affiche une viabilité supérieure.

 

Des indicateurs économiques basés sur une étude de marché

« Yperios s’appuie sur des enquêtes menées auprès d’éleveurs laitiers, d’inséminateurs et d’acheteurs de veaux ainsi que sur des études statistiques basées sur des centaines de milliers de données enregistrées sur des veaux croisés qui ont permis la création des nouveaux indicateurs économiques €UROVAL », indique Auriva-Elevage

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-Baptiste Decheppe. "Avant, on distribuait la ration le matin. Le problème, c'est que quand arrivait le soir, non seulement la ration était déconcentrée car les vaches avaient trié toute la journée, et en plus elles n’avaient pas forcément toujours suffisamment à manger durant la nuit. " © DR
« En distribuant la ration le soir, les bouses sont beaucoup plus homogènes »
Distribuer la ration le soir a eu un impact positif sur le troupeau. Jean-Baptiste Decheppe, éleveur dans le sud de la Meuse, en…
Ludovic Ménoret préfère se concentrer sur la production de lait plutôt que sur les cultures. © V. Bargain
« Seul sur mon exploitation laitière, je délègue tous les travaux de culture »
Installé en 2016, Ludovic Ménoret a choisi de déléguer presque tous les travaux des champs. Un fonctionnement qui permet de…
Les quatre associés du Gaec des Sources. « L’empreinte carbone nous servira d’indicateur dans l’amélioration de nos pratiques. » © E. Bignon
"Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"
Commercialiser leur réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le marché volontaire des crédits carbone : c’est ce que le…
400 vaches mortes : les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une…
Les quatre associés du Gaec Ferme du plateau. © B. Griffoul
Changement climatique : Un bâtiment pour 120 vaches poreux sur toutes ses faces
Au Gaec Ferme du plateau, dans la Loire, toutes les façades de la stabulation, située sur un site venté, laissent passer l’air et…
Jonathan Karcher, Gilles Urban et Gaëtan Karcher, associés du Gaec Hohrain depuis 2016. © C. Reibel
« Le lait de pâturage est un plus pour le bien-être de nos animaux comme pour nous »
Au Gaec Hohrain, à Mietesheim dans le nord du Bas-Rhin, Gilles Urban, Jonathan et Gaëtan Karcher ont saisi au bond en 2017 la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière