Aller au contenu principal

[Contenu partenaire] Fullwood Packo - « Nous avons installé deux robots dans un bâtiment de 1979 sans tout casser »

Le GAEC de la Fonderie (Vosges) a robotisé sa traite grâce à Fullwood Packo. Avec seulement 90 vaches pour deux robots M2erlin, le GAEC de la Fonderie a soigné son plan de financement. Objectifs : valoriser le bâtiment existant pour limiter les coûts, et maintenir la traite et les revenus de la ferme pendant les travaux.

Denis et Claudine Crémel sont fiers que leur élevage perdure grâce à Nicolas Thierry, leur ancien apprenti. S’il croit en son métier, Denis n’en reste pas moins prudent. Marqué par la crise du lait en 2009, il voulait bien raisonner l’investissement dans les robots de traite. « En 2008, nous avons investi dans une salle de traite 2x6. L’année suivante, nous avons subi de plein fouet la chute des prix. » Le contact est bien passé avec Vitmat, le revendeur Fullwood Packo, qui a su écouter les attentes des éleveurs. Les deux M2erlin se sont ainsi intégrés à la stabulation datant de 1979. « On ne voulait pas tout casser », explique Nicolas Thierry. Autre critère de choix : poursuivre la traite pendant les travaux. « Perdre la production correspondant à une annuité n’était pas envisageable dans notre plan de financement », insiste Denis Cremel.

Lire aussi : « Les robots se sont adaptés au bâtiment »

ROBOT SUR FOSSE : ACCÈS FACILITÉ À LA MAMELLE

Avec l’installation des robots, Nicolas Thierry anticipe le départ en retraite progressif de ses associés. Il pense aussi au confort de travail. Parmi ses critères de choix, fi gure la possibilité d’installer le robot sur une fosse. Les traitements sont facilités, l’accès à la vache s’avère simple avec le bras débrayable. « C’est très appréciable lors du tarissement. Les interventions sont réalisées directement après la traite, lorsque les sphincters sont ouverts. »

Lire aussi : « Nos robots de traite trient le lait selon les taux »

2,9 TRAITES PAR JOUR EN CIRCULATION LIBRE

Les vaches se sont parfaitement adaptées à la circulation libre, avec 2,8 à 2,9 traites par jour. Elles parcourent pourtant jusqu’à 100 m. « Nous avions des doutes, ils sont levés. Je pense que le silence du M2erlin, avec ses moteurs électriques, y contribue. L’ambiance est calme. » Aucune vache n’a été réformée lors du passage au robot. Enfin, l’éleveur n’a soigné qu’une mammite lors des six derniers mois. « La traite quartier par quartier a bien aidé. Mais globalement, nous sommes sereins avec nos robots. »

« L’entretien du robot est assez simple. Notre revendeur Éric Mathis de Vitmat (3 rue de Vittel, 88170 Gironcourt-sur-Vraine - Tél. 03 29 94 56 49) établit des contrats personnalisables (nombre de traites, production…) », expliquent les associés du GAEC de la Fonderie.

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Alexis, 28 ans, et Cyril, 32 ans, avec leur père Didier Magnière, 61 ans. « Nous partageons une vraie passion pour la race Simmental et n’aimons pas trop faire du tracteur. »
« Nous avons remis à plat tout notre système de production laitier pour devenir autonomes »
En Côte-d’Or, le Gaec Magniere a repensé totalement son assolement et ses rotations. Il est devenu complètement autonome en…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière