Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Est-ce bien une infection mammaire post-vêlage?

Une vache, qu’elle soit laitière ou allaitante et qui n’est pas dans son assiette au moment du vêlage, est peut-être victime d’une mammite toxinique d’un ou plusieurs quartiers. Un faisceau de petites anomalies apporte la preuve.

La transparence du lait de ces deux quartiers n’est pas vraiment la même ! © J.-M. Nicol
La transparence du lait de ces deux quartiers n’est pas vraiment la même !
© J.-M. Nicol

Il faut par conséquent systématiquement la rechercher. Ce genre de mammites s’accompagne ordinairement d’une inflammation, pas forcément très marquée, de cailles qui attendent parfois un jour pour apparaître, d’une diminution de production, d’une altération de la coloration du lait et d’une élévation du comptage cellulaire de nature à faire virer le « test au Teepol » ou CMT.

Oui, mais à proximité du vêlage, la coloration du colostrum est variable puisqu’il lui arrive de contenir un peu de sang ou beaucoup de matières grasses qui lui confèrent une couleur assez éloignée de celle du lait ; le comptage cellulaire est toujours élevé puisque le colostrum contient beaucoup de cellules immunitaires ; la quantité de lait est difficile à évaluer pour peu que le veau se soit rassasié ou que la vache en ait peu, et l’inflammation n’est pas nette dès lors qu’un engorgement ou un œdème mammaire tout ce qu’il y a de plus banal accompagne le vêlage… C’est un casse-tête pour l’éleveur qui peut aussi se confronter à une vache allaitante peu coopérante.

Savoir attendre un peu

Alors, dans ces conditions, comment conclure à l’implication d’une infection mammaire ? On en est réduit à devoir mettre bout à bout les infos dont on dispose. Trouver un ou deux quartiers peu remplis et dont le lait est plus pâle que les deux autres n’est pas une preuve de mammite débutante car le veau peut s’y être abonné. Mais provoquer de la douleur en palpant le quartier raconte quelque chose de plus que le simple œdème, surtout si le lait est anormalement pâle et transparent. En l’absence de signes décisifs, il faut savoir attendre un peu et refaire l’examen de la mamelle et du lait quelques heures plus tard. Il faut aussi comparer le lait de chaque quartier pour s’apercevoir que celui d’un ou de deux quartiers prend une couleur et/ou une transparence anormale.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Comment préserver son élevage du botulisme
La prévention du botulisme, danger sanitaire grave, implique la mise en place de mesures de biosécurité, en particulier pour…
Vignette
« On s’est installés sans autofinancement »
Au Gaec de Calv’e Breizh, dans le Finistère, Gaëtan et Hélène Berthe n’auraient pas pu s’installer sans un portage temporaire du…
Vignette
Lactalis finalise son accord avec l'Unell sur la fixation du prix du lait

Après s'être mis d'accord devant le médiateur des relations commerciales en septembre dernier, le groupe Lactalis et l…

Vignette
L'accès au marché à terme laitier est désormais facilité
Il est désormais possible de prendre des positions sur le marché EEX via Caceis.
Vignette
Gestion du parasitisme : des pratiques à remettre en question
Le traitement systématique ou le non-traitement, sans contrôle de la présence ou non de parasites, sont à proscrire.
Marc l'éleveur sur YouTube : « un million de jeunes vont venir à la ferme »
Portail réussir
Il aime communiquer la passion de son métier au grand public. Il fait d’ailleurs partie d’un groupe au sein du CNE, la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière