Aller au contenu principal

Brucellose bovine : un cas détecté en Haute-Savoie

 Alors qu’aucun cas n’avait été détecté en élevage depuis 2012, un nouveau cas de brucellose a été confirmé dans un élevage laitier de Haute-Savoie.

Abondance
Le ministère de l’Agriculture a confirmé le 9 novembre un cas de brucellose dans une exploitation laitière de Haute-Savoie.
© Réussir archives

Le ministère de l’Agriculture a confirmé le 9 novembre un cas de brucellose dans une exploitation laitière de Haute-Savoie. « Des mesures de précaution ont été prises immédiatement, dès les premières analyses suspectes le 20 octobre dernier », garantit la rue de Varenne. Le lait du troupeau a été exclusivement orienté vers la fabrication de produits au lait pasteurisés qui ne présentent pas de risque de transmission à l’homme contrairement au lait cru.

De plus, conformément à la réglementation européenne, l’ensemble des bovins du cheptel contaminé devra être abattu. « L'État sera présent aux côtés des éleveurs, leurs pertes seront compensées dans le respect des réglementations européenne et nationale », rassure le ministère.

Des enquêtes épidémiologiques sont en cours pour comprendre l’origine de la contamination. La France avait officiellement été déclarée indemne de cette maladie en 2005 avant une résurgence en 2012 causée par un foyer d’infection persistant dans les populations de bouquetins du massif du Bargy situé en Haute-Savoie. Depuis, la surveillance de la brucellose a été fortement renforcée dans cette zone.

Avortements et difficulté de reproduction

La brucellose est une maladie infectieuse très contagieuse causée par des bactéries appartenant au genre Brucella. Chez les animaux, ces bactéries se concentrent principalement au niveau des organes génitaux. Si les symptômes sont souvent légers, la maladie peut entraîner des avortements et des échecs de reproduction. Elle peut contaminer les bovins mais également les porcs, les ovins et les caprins, les équidés, les camélidés, les chiens et l’homme.

La transmission à l’homme résulte le plus souvent d’une ingestion de produits au lait cru provenant d’animaux contaminés. La contamination par contact est également possible notamment pour les éleveurs, les vétérinaires ainsi que personnels d’abattoirs lors d’animaux infectés. Chez l’homme les symptômes sont une fièvre supérieure à 38°C, des douleurs articulaires et musculaires, fatigue, sensation de malaise, maux de tête.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Simon, Hadrien et Hugues Bellenguez. « L’adhésion au groupe lait de Simon lors de son installation, nous a permis de prendre rapidement conscience que nos charges étaient trop élevées. »
« Nous produisons deux fois plus de lait à moindre coût »
Au Gaec du Calvaire, dans le Pas-de-Calais. Grâce au groupe lait et au soutien de son père, Simon Bellenguez a réussi à produire…
441 000 vaches laitières pourraient disparaître d’ici 2030
441 000 vaches laitières pourraient disparaître d’ici 2030
Un flux de départ important, des installations en nombre insuffisant pour remplacer tous les départs, moins de croissance et de…
L’élevage de Renato Aceto, dans le Sud de l’Italie, envisage de traire plus de 1 000 vaches avec le concept de traite par lots VMS d’ici le printemps 2022.
DeLaval propose un nouveau concept pour la traite robotisée
Traire des lots de vaches à heures fixes avec des robots, tel est le principe du concept VMS Batch milking dédié à l’optimisation…
Michel Lacoste était éleveur laitier dans le Cantal et président du Cnaol
Décès de Michel Lacoste, président du Cnaol

Le Cnaol (AOP laitières), la FNPL ainsi que l’interprofession laitière annoncent, le 22 novembre, le décès de…

Collecte de lait par la Société laitière des Monts d'Auvergne chez les éleveurs du Massif du Sancy pour la fabrication de Saint-Nectaire AOP. Salarié de la laiterie chez l'éleveur près du camion, dans la cour de ferme. Industrie agroalimentaire.
Prix du lait en hausse et collecte en baisse en France en septembre
La hausse du prix du lait conventionnel ne suffit pas à couvrir toutes les hausses de charges. Le prix du lait bio recule pour le…
Les trois associés Philippe, Pierre-Louis et Damien. «On apportait du foin séché en grange depuis 2016, mais les résultats n'étaient pas ceux attendus.C'est l'apport d'eau qui a permis de valoriser la ration.»
« Nous couplons séchage en grange et méthanisation »
Dans les Côtes-d’Armor, l’EARL Dolo est passée d’un système basé sur l’ensilage d’herbe et de maïs au foin séché en grange pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière