Aller au contenu principal

Cotidienne
Prix des céréales - Recul des cours, malgré la forte révision à la baisse des stocks mondiaux de maïs par le CIC

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 22 et le 23 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit meunier.

© Réussir SA

Les cours du blé tendre sur Euronext et le marché physique hexagonal ont cédé un peu de terrain, marquant une pause après les fortes hausses constatées ces derniers jours. Ceux de l’orge fourragère ont naturellement suivi la tendance imprimée par le blé tendre. Le recul des valeurs a été plus marqué en maïs, conséquence de ventes techniques. Et ce alors que le CIC (Conseil international des céréales) a revu à la baisse ses prévisions de stocks mondiaux. Notons que l’échéance juin du contrat à terme Euronext constitue une référence de plus en plus aléatoire, étant proche de clôturer.

Du côté du blé tendre, la baisse des prix est toujours tempérée par les inquiétudes climatiques au sein de divers bassins de production : en Russie, mais aussi en Australie, en France (les conditions de cultures ont une nouvelle fois été revues à la baisse par FranceAgriMer et son programme Céré’Obs), en Allemagne ou encore en Ukraine. Toutefois, certains analystes privés rapportent que les inquiétudes concernant la Russie sont désormais pleinement intégrées dans les prix. Reste à suivre les nouvelles informations quant à l’état des cultures dans le pays. Le CIC a certes revu en baisse ses prévisions de production mondiale 2024-2025, mais a relevé ses projections de stocks, compte tenu d’un recul espéré de la consommation planétaire.

En maïs, la baisse des valeurs sur le contrat à terme européen fait suite à des ventes techniques. Ajoutons à cela le renchérissement de l’euro face au dollar, pénalisant l’attractivité des origines UE et hexagonales sur la scène internationale. L’évolution des cours européens contraste avec celle observée outre-Atlantique. 

En effet, les prix à Chicago ont été soutenus par un marché qui s’attend à une intensification de la demande de la nutrition animale, la graine jaune gagnant en compétitivité en formulation par rapport au blé tendre. Ajoutons à cela quelques inquiétudes climatiques en Amérique du Sud et aux États-Unis. Bien que les semis aient bien avancé au pays de l’Oncle Sam, les pluies cette semaine pourraient ralentir la bonne dynamique des travaux. Le CIC a revu en baisse de 10 Mt ses projections de stocks mondiaux et de 6 Mt celles concernant la production mondiale entre les mois d’avril et de mai pour 2024-2025. 

Toutefois, la concurrence internationale a freiné la hausse des prix états-uniens, illustrée par l’achat coréen de 271 000 t, d’origine d’Amérique et d’Afrique du Sud. 

 

Fondamentaux :

- Monde, blé tendre, production : 795 Mt en mai 2024, 798 Mt en avril 2024 (source : CIC);

- Monde, blé tendre, stocks : 260 Mt en mai 2024, 259 Mt en avril 2024 (source : CIC);

- Monde, blé tendre, consommation : 801 Mt en mai 2024, 803 Mt en avril 2024 (source : CIC);

- Monde, maïs, production : 1 220 Mt en mai 2024, 1 226 Mt en avril 2024 (source : CIC);

- Monde, maïs, stocks : 281 Mt en mai 2024, 291 Mt en avril 2024 (source : CIC);

- Monde, maïs, consommation : 1 225 Mt en mai 2024, 1 223 Mt en avril 2024 (source : CIC);

- Égypte, blé tendre, production : 3 Mt en 2024, 2,7 Mt en 2023, 3,5 Mt initialement prévu (source : gouvernement égyptien);

- Allemagne, blé tendre, production : 20,31 Mt en mai 2024, 20,16 Mt en avril 2024, recul de 5,3 % par rapport à 2023 (source : association des coopératives allemandes).

 

Cotations des marchés physiques français du 23 mai 2024 Base juillet pour les céréales

Blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t 
Rendu Dunkerque220/11 meunier Récolte 2024juil.-sept.250,50N
Rendu La Pallice76/220/11 Récolte 2024juil.-sept.251,50N
Rendu Rouen76/220/11 Récolte 2024juil.-sept.250,50N
Rendu Pontivy/Guingampfourrager 74 kg/hl base, 72 kg/hl mini Récolte 2024juil.-sept.253,00N
Fob Mosellemeunier Récolte 2024juil.-sept.237,00N
Fob RouenFC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023mai244,20 
 FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2023maiinc. 
Fob La PalliceFA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023mai241,40 
Départ MarneBPMF 220 Hagberg Récolte 2024juil.-sept.247,50N
Départ Eure/Eure-et-LoirBPMF 76 kg/hl Récolte 2024juil.-sept.244,50N
Départ Sud-Estmeunier Récolte 2024juil.-sept.265,00N
 
Blé durSpécificationsÉchéanceeuro/t 
Rendu Port-la-Nouvellenormes semoulières Récolte 2024juil.-sept.330,00N
Départ Eure/Eure-et-Loirnormes semoulières Récolte 2024juil.-sept.325,00-330,00N
Départ Sud-Estnormes semoulières Récolte 2024juil.-sept.325,00-330,00N
 
MaïsSpécificationsÉchéanceeuro/t 
Rendu BordeauxRécolte 2023mai-juin205,00N
Rendu La PalliceRécolte 2023mai-juin203,00N
Rendu Pontivy/GuingampRécolte 2023mai-juin209,00N
Fob BordeauxRécolte 2023mai-juin209,00N
Fob RhinRécolte 2023mai-juin220,00N
 Récolte 2023juil.-sept.220,00N
Départ Sud-EstRécolte 2023mai-juin220,00N
 
Orge fourragèreSpécificationsÉchéanceeuro/t 
Rendu Rouen62-63 kg/hl Récolte 2024juil.-sept.218,50N
Rendu Pontivy/Guingamp63 kg/hl mini Récolte 2024juil.-sept.229,00N
Fob Mosellesans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2024juil.-sept.205,00N
Départ Eure/Eure-et-Loir63 kg/hl mini Récolte 2024juil.-sept.214,50N
Départ Sud-Est62/63 kg/hl Récolte 2024juil.-sept.225,00N
 
Orge de brasserie - Hiver 6 rangsSpécificationsÉchéanceeuro/t 
Fob CreilFaro 11,5% max Port 500 t Récolte 2024oct.-mars255,00N
 
Orge de brasserie - PrintempsSpécificationsÉchéanceeuro/t 
Fob CreilPlanet 11,5% max Port 500 t Récolte 2024oct.-mars285,00N
 
Issues de blé du 21/05SpécificationsÉchéanceeuro/t 
Départ Ile-de-FranceSon fin blé tendredispo.144,00-146,00T
 Son fin blé tendre pelletsdispo.154,00-156,00T
 Remoulage demi-blancdispo.159,00-161,00T
 Farine bassedispo.209,00-211,00T
 

Cotations commerciales des produits laitiers du 23 mai 2024

ProduitsSpécificationsÉchéanceeuro/t 
Poudre de laitDépart NBPL à 30 jours 5% H BT vracdispo.2320,00N
Poudre de lactosérumDépart NBPL à 30 jours, BILA pH 6 vracdispo.655,00N
Babeurresans normedispo.n.p. 
 normes hollandaisesdispo.n.p. 


 

Réc.:Récolte; dispo.:disponible; Inc.:incoté; N:Nominal; T:Traité; V:vendeur.
 

Evolution dollar/euro au 23 mai 2024

 

Cotations des marchés à terme, 23 mai 2024

DeviseValeur à la clôture
1 dollar US0,9213 euro
1 euro1,0854 dollar
 
Matières premièresClôture ChicagoUnité
Blé698,00cts/bois.
Maïs464,00cts/bois.
Ethanol2,161$/gallon
boiss. : boisseau.

Clôture des marchés à terme européens du 23 mai 2024

Blé meunier Euronext
EchéanceClôture
Sept. 2024258,25
Déc. 2024263,75
Mars 2025265,75
Volume88044
 
Maïs Euronext
EchéanceClôture
Juin 2024211,75
Août 2024223,00
Nov. 2024224,25
Volume3764
   
  
Engrais azotés UAN30 Euronext
EchéanceClôture
Mars 2022157,00
Juin 2022157,00
Sept. 2022157,00
Volume0
   

Cotations des marchés internationaux au 23 mai 2024

Energie/SucreEchéanceValeur à la clôture
Pétrole (Nymex)Juil. 202476,87 $
Sucre LondresAoût 2024539,70 $/t
Sucre New-YorkJuil. 202418,26 cts/livre
 
Indices des frets maritimes du 23 mai
Baltic Dry Index (BDI)1796
Baltic Panamax Index (BPI)1832
Baltic Capesize Index (BCI)2584
Baltic Supramax Index (BSI)1345
Baltic Handysize Index (BHSI)686

Les plus lus

Moissons 2024 : à quoi s'attendre pour la récolte française de blé tendre ?

Les pluies ont fortement affecté les cultures de blé tendre en France ces derniers mois, causant l'apparition de diverses…

Pellets d'aliment composé
Comment les taxes sur les importations de tourteau de tournesol russe vont affecter le marché français

Pour David Saelens, président de la branche nutrition animale de La Coopération agricole, le projet européen de taxation des…

« Nous ne voyons pas de raison pour que les prix du blé remontent à nouveau », déclare Philippe Chalmin

Pour Philippe Chalmin, économiste, la place de la Chine sur les marchés mondiaux devrait constituer le principal facteur de…

Logo Nutréa, "Une force pour l'élevage"
Nutrition animale : fermeture d’une usine d’aliments d’Eureden dans le Morbihan

La fermeture de l’usine Nutréa du site morbihannais de Languidic a été annoncée par Eureden pour le premier trimestre 2025. D’…

Épandage d'engrais sur blé tendre au printemps
InVivo s’attend à une taxation des engrais produits à partir d’énergies fossiles à l’horizon 2026

L’entreprise FertigHy, dont le groupe InVivo et Heineken sont actionnaires, prévoit la mise en place de taxes européennes sur…

Céréales : quels sont les principaux désaccords entre analystes privés et l'USDA au sujet des bilans mondiaux ?

Le rapport de l'USDA du 12 juin s'est avéré plutôt baissier pour les prix mondiaux du blé et du maïs.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne