Aller au contenu principal

Protéines végétales en alimentation humaine
Les protéines végétales dans les territoires

Dans le cadre du plan Protéines de 100 M€ et de France Relance, dix démarches territoriales sont nées pour aider à développer et à structurer les filières. Une onzième est en cours de constitution dans la région Hauts-de-France.

© Terres Univia

Ces démarches impliquent de très nombreux acteurs (régions, directions régionales de l’alimentation, l’agriculture et la forêt, agences de l’eau, organisations professionnelles, structures de recherche, de développement et de formation, et acteurs économiques).

Dans ce cadre, l’interprofession des huiles et protéines végétales, Terres Univia, et l’institut technique Terres Inovia travaillent de concert sur certains de ces projets pour aider à mieux couvrir le déficit en protéines végétales avec des légumineuses, à réduire la dépendance de la France aux importations et à renforcer l’autonomie protéique des exploitations.

● Arpeege, Grand-Est. Le projet consiste à développer et sécuriser une complémentarité entre les productions végétales et animales, garante de l’autonomie alimentaire en associant expérimentations et réflexions, de la recherche jusqu’au produit fini et au consommateur.

● Fileg, Occitanie. Créer une filière de légumineuses à graines pour l’alimentation humaine et animale, durable et créatrice de valeur ajoutée, répartie équitablement sur tous les acteurs de la filière avec une dynamique de recherche et développement.

● Go Proteins, Bourgogne-Franche-Comté. Développer de la valeur ajoutée par la production et la valorisation de protéines, construire et animer un réseau d’acteurs vers un pôle de compétences « protéines » et capitaliser puis partager des connaissances et expériences.

● CAPR, Centre-Val de Loire. Contribuer à l’autonomie protéique de la région pour la consommation humaine et animale.

● Legsecaura, Auvergne-Rhône-Alpes. Acquérir des références technico-économiques sur la conduite des légumes secs pour une juste rémunération des productions ; consolider les connaissances et identifier les facteurs clés de la réussite de la culture des légumes secs.

● Leggo, Grand-Ouest. Organiser les filières de légumineuses à graines pour l’alimentation, de la production à la distribution.

● Pacaleg, Provence-Alpes-Côte d’Azur. Mettre au point de nouveaux produits alimentaires à base de légumineuses à graines afin d’inciter les entreprises de transformation à les fabriquer, et créer une demande locale en matières premières pour encourager les producteurs à poursuivre et améliorer leur production locale de légumineuses à graines.

● Partage, Grand-Est. Activer les leviers pour rendre les systèmes de culture plus autonomes en azote.

● Protéi-Na, Nouvelle-Aquitaine. Augmenter l’autonomie protéique, à l’échelle du territoire et des exploitations agricoles.

● SOS Protein, Bretagne Pays-de-la-Loire. Améliorer l’autonomie protéique des élevages.

Lire la suite du dossier : dernières tendances du front protéique

Les plus lus

Le bioéthanol pourrait représenter 1 % de la SAU française en 2035

Si la France compte 30 millions de voitures en 2035 dont 5 millions fonctionnant à l’E 85 à raison de 3,5 litres/100 km alors…

Prix des céréales - Nette progression des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 3 et le 6 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Prix des céréales - Net rebond des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 2 et le 3 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Prix des céréales - Repli des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme en récolte 2023 mais hausse en récolte 2024

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 1er et le 2 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Marché des engrais : tendance baissière en azote et phosphore

Malgré un contexte géopolitique incertain au Moyen-Orient engendrant la crainte de pressions sur les matières premières, le…

Tour de plaine en France : des surfaces de tournesol attendues stables entre 2023 et 2024, voire en légère baisse

Les pluies ont perturbé les semis de tournesol en France, qui se profilent sans grande évolution d'un an sur l'autre. 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne