Aller au contenu principal

Nutrition animale/Environnement
L’alimentation animale lance le manifeste « zéro déforestation importée »

Les fabricants d’aliments français s’engagent à s’approvisionner en soja durable en s’appuyant sur les lignes directrices de la Fefac.

© RDN

La nutrition animale française vient de faire un pas de plus vers la durabilité de ses approvisionnements avec le lancement du Manifeste d’engagement « zéro déforestation importée » par le Snia, La Coopération Agricole Nutrition Animale et la plateforme Duralim. Les présidents des trois structures (François Cholat, David Saelens et Jean-François Arnault) ont présenté cette démarche lors du récent Salon International de l’Agriculture. Ils incitent leurs adhérents à le signer pour atteindre l’objectif affiché collectivement depuis 2018 d’un arrêt total des importations déforestantes avant le 1er janvier 2025. 

 

 

En signant ce manifeste, les fabricants d’aliments s’engagent à s’approvisionner en soja durable en s’appuyant sur les lignes directrices de la Fefac, notamment son module « non-conversion ». Le suivi de cet engagement est assuré par l’observatoire Duralim, lancé en 2021). Ainsi, le secteur ambitionne d’atteindre 50% des besoins des filières françaises d’élevage à fin 2022, 75% à fin 2023 et 100% avant le 1er janvier 2025. Les acteurs de la nutrition animale invitent tout détenteur d’un cahier des charges à intégrer cet engagement dans les référentiels « filières françaises » du lait, de la viande et des œufs.

Pour réduire l’impact des surcouts de production, la profession souhaite intégrer ce soja non déforestant dans la construction des indicateurs alimentaires des filières animales (IFIP et Itavi notamment).

Les plus lus

Cinq mesures pour atténuer l’impact des JO sur le transport des céréales sur la Seine

Après plusieurs semaines de concertation, l’ensemble des parties prenantes ont établi un certain nombre de règles pour éviter…

Transport de céréales pendant les JO 2024 : combien de temps sera arrêtée la navigation sur la Seine ?

En plus d’une huitaine de jours avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques Paris 2024, la circulation des péniches de…

Prix du blé tendre : « On pourrait dans les deux prochains mois tomber autour des 220 $/t »

Les stocks mondiaux de blé sont restreints, mais la Russie reste très agressive sur le marché international.

 

Céréales – Des stocks hexagonaux 2023-2024 toujours plus abondants, selon FranceAgriMer

La consommation de la meunerie de blé tendre a été revue à la baisse entre janvier et février 2024. En maïs,…

Céréales au Maroc - La sécheresse inquiète déjà

Le Maroc constitue un important acheteur de céréales françaises.

Agro Paris Bourse lance la 64e édition de la Bourse de commerce européenne

Les organisateurs attendent plus de 3 500 personnes au Grand Palais de Paris en décembre 2024.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne