Aller au contenu principal

Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021

Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois ans. Cet indice détermine le calcul des fermages de terres agricoles pour les échéances de septembre.

L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48
© C. Baudart

L’indice national du fermage, qui définit l'évolution du prix des locations de terres, a été publié au Journal officiel du 20 juillet 2021. Il s’établit à 106,48 pour 2021, soit une hausse de 1,09 %. Cette hausse est supérieure à celle de l'an passé. Sur trois ans, la majoration du prix des fermages est supérieure à 3 % et confirme l'intérêt de la terre pour les investisseurs.

Cet indice des fermages s'applique sur l’ensemble du territoire français et quel que soit le type de production. Sa progression n'est pas une surprise : elle s’appuie sur l’examen des comptes de l’agriculture 2020, lesquels reposent sur un suivi statistique agricole effectué par les services de l’État. Or en 2020, le prix des productions agricoles a augmenté (+1 % hors subventions), tiré par les céréales (+12,2 %) et les fruits (+10,8 %).

L’indice du fermage permet de calculer le montant des loyers de terres agricoles pour les échéances comprises entre le 1er septembre 2021 et le 31 août 2022, selon la formule suivante :

Montant du loyer par hectare en 2020 X 106,48 (indice 2021) /105,33 (indice 2020)

La facture de fermages est à adresser par le propriétaire bailleur à son locataire mais dans les faits, il est fréquent que ce soit l’agriculteur locataire qui effectue cette démarche, auquel il joint le règlement. Dans ces situations, le propriétaire doit lui fournir le détail de ses taxes foncières sur les propriétés non bâties : le locataire participe au paiement des taxes foncières selon une fraction stipulée au bail, qui est généralement de 45 %.

Les plus lus

« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Moisson 2021 : vers une récolte abondante et historiquement tardive
En ce début juillet, le temps instable se poursuit et les pluies, même faibles, se succèdent, retardant les moissons. Les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures