Aller au contenu principal
Font Size

Le blé dur doit regagner du terrain

Les surfaces de blé dur sont remontées à 360 000 hectares. L'objectif est d'atteindre 600 000 hectares.

Nous ambitionnons une surface de 600 000 hectares de blé dur à terme avec une production moyenne de 50 q/ha pour atteindre une production de 3 à 3,5 millions de tonnes par an. Ce n'est pas une vue de l'esprit ! » Lors de la 18e journée Filière Blé dur le 2 février à Aix-en-Provence, © s'est fait insistant sur les objectifs affichés du plan de relance blé dur rédigé par FranceAgriMer début 2015. Les données semblent donner raison au président du comité de pilotage de la filière blé dur, avec une progression à deux chiffres de la surface ces deux dernières années. Actuellement, la sole en France est de 360 000 hectares. Elle était descendue à 288 000 hectares en 2013-2014. Au moins, la chute qui avait été de 200 000 hectares de surfaces entre 2009-2010 et 2013-2014 a été stoppée.

Dans les challenges à relever, Jean-François Gleizes souhaite « ne laisser personne au bord de la route. Le développement du blé dur doit concerner toutes les régions en faisant des zones sud et nord des secteurs complémentaires et non concurrents sur cette céréale ».


Tripler l'aide sur les régions traditionnelles

Rappel : les régions traditionnelles de production de blé dur (sud de la France) bénéficient d'une aide couplée qui équivalait à 35 euros/hectare sur le dernier exercice. Dans le Sud-Est, les surfaces ont tendance à stagner à cause de la concurrence vive d'autres productions végétales à forte valeur ajoutée et de la dépendance du blé dur à l'accès à l'eau, nécessaire pour pouvoir dépasser les 50 q/ha. En dix ans en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, les surfaces ont diminué de 40 % et la collecte de 30 %. Président du Comité régional des céréales FranceAgriMer, Nicolas de Sambucy demande un triplement de l'aide couplée au blé dur : "Il faut aller au-delà des 40 euros/ha et passer à 120-130 euros/ha afin que ce soit un élément déclencheur chez les agriculteurs pour cultiver le blé dur et y gagner de l'argent. C'est possible si la France en fait la demande le 1er août 2016 auprès de la Commission européenne dans le cadre de la réorganisation des soutiens aux productions agricoles (1er pilier de la Pac). Aujourd'hui, nous sommes le quatrième producteur de blé dur dans le monde. Nous avons la capacité à en devenir le troisième. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Moisson de blé en Eure-et-Loir
Moisson 2020 : des rendements dans le rouge pour une année noire en grandes cultures
Très mauvaise donne cette année pour les grandes cultures en France, avec une baisse généralisée des productions. Les céréales d’…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures