Aller au contenu principal
Font Size

Aide à la décision
Des outils pour piloter les traitements fongicides blé

Proposés comme service par la plupart des distributeurs, les outils d’aide à la décision pour piloter ses traitements fongicides ne sont pas encore dans toutes les exploitations agricoles. Leurs gains de précision et leur facilité d’emploi pourraient les rendre de plus en plus incontournables.

Les distributeurs et quelques autres prescripteurs disposent d’outils d’aide à la décision (OAD) pour le pilotage des interventions fongicides sur blé. Ces services intéressent au premier chef les agriculteurs pour le raisonnement de leurs pratiques mais, finalement, ils sont très peu à y avoir recours. Il y a bien des outils d’accès libre sur internet mais leurs possibilités s’avèrent limitées. Il faut payer pour bénéficier de tout le potentiel d’un OAD et, comme le dit le spécialiste d’une firme, « ce qui est gratuit n’a pas de valeur ».
Pratiques ? Fiables ? Ces outils passent-ils l’épreuve du terrain sans faillir ? Les utilisateurs semblent satisfaits mais il y a deux écueils à franchir. Les données caractérisant chaque parcelle de l’agriculteur sont souvent saisies dans des logiciels spécifiques de même que les pratiques agricoles. Ces informations servent à faire tourner les OAD sur les maladies du blé mais, parfois, il faut les saisir à nouveau. La lourdeur de la tâche a pour conséquence un développement limité de certains OAD. Chaque partie s’efforce de rendre compatible les différents outils pour limiter les saisies, comme entre Atland, logiciel complet de saisie et Atlas Maladies du Blé ou Positif. L’accès des OAD en sera facilité pour les producteurs.


L’Enjeu de l’information météo


Autre point à améliorer : la précision à la parcelle et la fiabilité de la prévision qui dépendent de l’information météorologique. Les stations météo ne se multiplient pas comme des petits pains pour couvrir le territoire à l’échelle de la parcelle agricole. Mais grâce aux radars météo qui peuvent suivre la pluviométrie à distance et aux progrès de l’informatique, les données peuvent être spatialisées à la parcelle et offrir un gain conséquent de précision à tout outil de simulation des maladies ou de développement des plantes. Les outils d’Arvalis ou Atlas Maladie ont intégré cette précision.
Dans une période où les nouveautés fongicides se remarquent par leur absence — vous trouverez dans ce dossier un point sur les performances des produits lors de cette année particulière — le pilotage informatique de ses traitements fongicides gagne en fiabilité et précision. Mais aussi performant soit-il, tout outil ne dispense pas de jeter un coup d’œil dans ses champs pour juger de l’état sanitaire de ses cultures.

Pour en savoir plus

 

Voir dossier de Réussir Grandes Cultures de décembre 2013. RGC n°275, p. 40 à 54.

 

Au sommaire :

 

p. 42 - Des services entre accès libre et abonnement payant

p. 48 - « J’ai le sentiment de traiter à bon escient »

p. 50 - « Sépale+ dirige mes applications »

p. 52 -  La place du SDHI est en deuxième traitement

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Moisson de blé en Eure-et-Loir
Moisson 2020 : des rendements dans le rouge pour une année noire en grandes cultures
Très mauvaise donne cette année pour les grandes cultures en France, avec une baisse généralisée des productions. Les céréales d’…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures