Aller au contenu principal
Font Size

Royaume-Uni
Waitrose allège ses conditions d’achats des légumes

Le distributeur britannique offre plus de flexibilité dans ses cahiers des charges pour permettre à ses fournisseurs en légumes de faire face aux conséquences de la crise sanitaire. 

carottes wonky Wairose
© Waitrose

Le distributeur britannique Waitrose a assoupli ses exigences en matière de calibre et de forme pour un certain nombre de légumes. Par cette démarche, il entend aider les agriculteurs britanniques et éviter que les produits ne soient pas gaspillés. Les légumes concernés sont les carottes, le panais et les asperges.

Les cahiers des charges ont été modifiés en conséquence. Par exemple, pour les asperges, le nombre de calibres autorisés a été élargi pour inclure des produits qui devraient normalement être transformés. Les imperfections de l'épiderme des légumes sont aussi acceptées. Les exigences de Waitrose en station ont aussi évolué pour permettre aux lignes d’emballage de fonctionner avec moins de personnel, mesure de distanciation sociale oblige.

Confinement :  31 % de légumes vendus en plus

Waitrose
Les ventes de champignons et de légumes-racines ont progressé de 28 % et 26 % respectivement pendant le confinement © Philippe Gautier - FLD (Photo d'archives)

Amanda Frisby, directrice technique des produits frais à Waitrose, souligne : « Nous nous engageons à soutenir nos agriculteurs pendant une période vraiment difficile. Nous continuons de revoir les spécifications spécifiques de toutes nos gammes de produits frais pour nous assurer d'obtenir la récolte maximale disponible. »

Ces changements s’inscrivent dans la politique de lutte contre le gâchis alimentaire de l’enseigne. Ainsi depuis 2016, elle a lancé la gamme baptisée « Un peu moins que parfait » afin de fournir à ses clients des légumes de catégorie 2 dans des emballages plus grands.

Durant le confinement, les ventes de légumes de Waitrose ont connu une augmentation de 31 % globalement. Les champignons et les légumes-racines ont progressé de 28 % et 26 % respectivement. Avec plus de gens cuisinant à la maison, les autres légumes et les ingrédients tels que l'ail ont également connu une croissance significative de 47 % par rapport à l'année dernière, tandis que des produits plus inhabituels tels que les courges ont également augmenté de 51 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

En médaillon, Sébastien Lacombe commercialise sa production sous la marque Gouttes du Soleil, qu'il a acquise en 2015. © A. Lasnier
Dans le Tarn-et-Garonne, une parcelle de cerisiers entièrement close par un système de filets et de bâches
Dans le Tarn-et-Garonne, Sébastien Lacombe expérimente un nouveau type d’installation pour protéger ses cerisiers contre…
Les jardiniers produisent un volume de tomates de l'ordre de 400.000 tonnes, selon une estimation du CTIFL. © DR
Tomate : Les potagers pénalisent-ils les ventes ?
Le CTIFL a mené une étude afin de déterminer l’impact de tomates produites dans les potagers des particuliers sur les achats en…
Didier Marques , président de l'UNCGFL : « Les grossistes fruits et légumes ont démontré leur capacité d’adaptation lors de la crise Covid-19 »
Élu le 11 juin, le nouveau président de l'Union nationale du commerce de gros en fruits et légumes (UNCGFL) livre, pour FLD, ses…
United fresh live promo
United Fresh 2020 : la crise sanitaire a fortement touché la filière américaine
United Fresh Produce Association, l’interprofession américaine fruits et légumes tient son Salon de façon dématérialisée cette…
Mâche, blette, épinard, roquette s'accommodent de la moindre luminosité des serres photovoltaïques avec une baisse du rendement de 25% à 40%.
Serres photovoltaïques : « La perte de rendement est acceptée par certains producteurs qui ont des abris surdimensionnés»
Témoignage de Thierry Corneille, conseiller au Ceta de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône).
[Coronavirus Covid-19] L’après-crise, un retour à une non-normalité
Le rapport “Pressing Refresh” analyse l’avenir du secteur des fruits et légumes frais après la crise sanitaire, d’un point de vue…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes