Aller au contenu principal

Voyage au cœur d'Ishida Europe

Parvenir au zéro défaut est un challenge pour les industriels et les distributeurs face à la pression des consommateurs.

Le siège européen d'Ishida, un des fournisseurs majeurs dans le domaine du pesage et du contrôle qualité, se trouve dans la banlieue de Birmingham en Grande-Bretagne. C'est dans cette usine que sont assemblées les machines à partir, essentiellement, de sous-traitants européens et non du Japon qui fournit seulement les composants stratégiques. Le contrôle qualité est un secteur où Ishida a investi fortement avec, dès 2005, de premières propositions en matière de détection par rayon X.

Aujourd'hui, le constructeur japonais propose un éventail large de solutions dont le dernier IX-GE-B30 dédié à la détection de contaminants métalliques dans les bouteilles PET, Doypacks, TetraPack... Jim Bedford, chef de produit, explique les bénéfices de la technologie : « Les rayons X permettent d'augmenter la sécurité globale en pistant les risques potentiels pour le consommateur. Mais, soyons clairs, ils ne résolvent pas le problème mais ils permettent de stopper les effets négatifs qui leur sont liés. » Eviter le rappel des produits, en l'occurrence.

Sur son site de Birmingham en Grande-Bretagne, Ishida construit les nouvelles générations de matériels pour le contrôle qualité.

Afin d'offrir de la flexibilité et un coût moindre, Ishida propose à l'utilisateur de créer son propre algorithme selon le but recherché, la machine contenant déjà un catalogue de programmes préétablis. Cette technologie intervient désormais aussi dans la mesure du poids. « Elle est utile pour des produits associant deux ingrédients : l'image rendue par les rayons X permet de voir s'il manque du produit dans l'emballage final, ce qui est plus difficile à faire pour une peseuse traditionnelle », souligne Jim Bedford.

Entrée de gamme

Du côté des trieuses pondérales, Ishida place beaucoup d'espoir dans sa nouvelle DCAS-G qui dispose de deux plages de pesée distinctes permettant à l'utilisateur de passer d'une charge maximale de 600 g à 1 500 g. Selon la forme du produit et l'installation, la précision se situe entre +/-0,2 et 1,6 g avec une vitesse de 200 à 330 pesées/min. Les deux techniques ne sont pas incompatibles : il est possible sur une même ligne d'associer un détecteur rayon X et une peseuse : si le premier détecte un contaminant, il prévient la seconde qui, même si elle dénote un problème en termes de grammage, dirigera le produit dans le bac des rejets contaminés. Les produits Ishida sont considérés de qualité mais parfois un peu chers. « C'est bien pourquoi nous développons des produits d'entrée de gamme, moins onéreux sans renier la qualité, rétorque Graham Clements, directeur général d'Ishida Europe. Tout dépend du client final et du niveau de contrôle dont il a besoin dans son activité. Nous ne pensons pas être si chers que cela : un client doit considérer le coût total de son investissement par rapport au prix payé. Nos modèles sont faits pour durer contrairement à d'autres origines [ndlr : la Chine]. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Du bio et des allégations “sans” aux labels Climat : les nouvelles priorités du consommateur
Le consommateur veut désormais plus que du bio. La crise de la Covid-19 et le changement climatique ont accéléré les nouvelles…
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Asperge : une campagne 2020 atypique qui a recruté de nouveaux consommateurs
Des volumes d'asperges commercialisés en baisse, mais une consommation en hausse, à conforter en 2021 par des…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes