Aller au contenu principal

Le point sur les fruits et légumes en mars
Valorisez les fraises origine France sans dégrader Gariguette!

A la demande de l'AOP Fraise, le CTIFL a étudié les préférences gustatives sur des fraises de saison.

Quelle que soit la variété, la fraise est un fruit fragile généralement consommé dans les 48 heures après l'achat. L'offre française de fraises est souvent fortement occultée par les tonnages de fraises importées. Son avantage en termes qualitatifs demeure mais tend à s'amoindrir du fait de la progression gustative de l'offre espagnole et de la bonne tenue des variétés belges, hollandaises et allemandes. Aussi dans une étude économique du CTIFL datant de 2011, le centre indiquait : « Produire plus semble nécessaire à la reconquête de ce marché sans prétendre à une valorisation sur la seule base de l'origine et en prenant garde de ne pas dégrader celle tirée de Gariguette » et d'ajouter « en période de crise, la provenance via ses corollaires : fraîcheur, naturalité, expertise, etc. doit fonder un bénéfice consommateur légitimant une différence de prix et provoquer l'achat. »

Et Catherine Roty du CTIFL d'ajouter : « Une promesse consommateur fondée sur la seule préférence nationale est insuffisante pour séduire un large segment de clientèle. Il doit exister pour la part de l'offre mise en avant un vrai bénéfice justifiant l'écart de prix. L'axe “plus de proximité” avec une précision régionale comme à Nice, la fraise de Carros, à Lille, la fraise de Phalempin... voire d'autres moins anecdotiques comme la fraise de Plougastel pour la Bretagne pourrait acquérir du sens et servir de base à un segment “Les provinciales”. »

Le premier choix n'est jamais le bon !

Dans cet esprit, les producteurs de fraises ont mené une deuxième enquête portant sur la perception par les consommateurs des variétés rondes type Charlotte. « En moyenne les clients passent près d'une minute devant la gamme fraise, temps standard pour les rayons frais », note l'étude. De manière quasi unanime, les clients observent les affichettes/ardoises et examinent les barquettes. Et pour deux tiers des clients, « le premier choix n'est jamais le bon. Une deuxième prise en main est nécessaire pour qu'ils l'arrêtent. Ces usages traduisent la volonté de maîtrise du consommateur sur l'achat de produit dont il connaît la forte variabilité », note le CTIFL. Près de la moitié des clients interrogés cite la provenance des fruits (Espagne, France). La variété Gariguette enregistre les meilleures notations. Pour la fraise de manière générale, les consommateurs associent l'origine France à un bon niveau qualitatif tandis que la provenance Espagne est synonyme pour la plupart de prix “compétitifs”.

Les enfants aiment les fraises sucrées aromatiques et parfumées

Fin 2013, le CTIFL a présenté les résultats d'une étude sur les préférences gustatives des enfants. Réalisée en 2012 et 2013, auprès de 350 enfants, cette enquête portait sur des élèves âgés de 7 à 11 ans dans des classes à Bordeaux. Ce projet “Frais'enfant” dans la continuité du projet “Pom'enfant” visait à étudier les préférences de consommation de la fraise chez les jeunes.

Au final, quatre grands groupes se dessinent. Le groupe 1 (40 % de l'échantillon) attribuait de très bonnes notes à toutes les variétés, il se définit comme “gros consommateurs” (plus de 5 fois par saison). Sa préférence porte sur une fraise aromatique. Le groupe 2 (15 % des enfants) note plus sévèrement les variétés avec un panel éclectique difficile à définir. Seule une variété n'a pas trouvé d'adeptes : Cléry. Ce groupe est un “mangeur moyen de fraises” (3 fois par saison). Le groupe 3 apprécie les saveurs marquées, acidulées ou sucrées. Ce sont des mangeurs de fraises occasionnels (1 fois par saison). Enfin, le groupe 4 apprécie les fraises sucrées et aromatiques comme Ciflorette et Charlotte, à l'arôme fraise des bois marqué. Aussi, dans l'ensemble, les préférences des enfants s'orientent vers une fraise globalement plutôt sucrée, aromatique et parfumée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Du bio et des allégations “sans” aux labels Climat : les nouvelles priorités du consommateur
Le consommateur veut désormais plus que du bio. La crise de la Covid-19 et le changement climatique ont accéléré les nouvelles…
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Asperge : une campagne 2020 atypique qui a recruté de nouveaux consommateurs
Des volumes d'asperges commercialisés en baisse, mais une consommation en hausse, à conforter en 2021 par des…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes