Aller au contenu principal
Font Size

Etats-Unis
United Fresh 2020 : la crise sanitaire a fortement touché la filière américaine

United Fresh Produce Association, l’interprofession américaine fruits et légumes tient son Salon de façon dématérialisée cette année. La crise du Covid-19 est dans toutes les conversations sur les stand « virtuels ». Et la situation Outre-Atlantique n’est pas si différente de celle rencontrée en Europe.  

United fresh live promo
Habituellement présentiel, United Fresh Live est un salon totalement virtuel cette année
© United Fresh Live/ capture d'écran

Crise sanitaire oblige, United Fresh Produce Association, qui regroupe les professionnels de la filière fruits et légumes aux Etats-Unis (producteurs, expéditeurs, transformateurs, grossistes, détaillants) a tenu son traditionnel rendez-vous annuel sous la forme d’un « Salon virtuel ».

Bien loin du parc des exposition de San Diego où il se tient habituellement.

United Fresh Live
​United Fresh Live/ capture d'écran ​

L’environnement dématérialisé n’a pas empêché plusieurs centaines de fournisseurs et de clients de la filière, principalement américains, de s’inscrire à cette édition particulière, composée de webconférences et « stands » virtuels.

Les Etats-Unis ont été tout aussi frappés que l’Europe ou d’autres parties du monde par la crise de la Covid-19. Ainsi on considère que dans le premier week-end de mars (début du confinement), les vente au détail ont vu leur chiffre d’affaires baisser de 77 % par rapport à l’année précédente. La restauration a reculé de 66 %. Un mois et demi plus tard, fin avril, les chiffres étaient de 80 % pour le détail et de 48 % pour la restauration.

Approvisionnements : flux de produits perturbés

Tous les maillons de la chaîne ont été touchés et en particuliers les fournisseurs.

Au cours d’un workshop, Frédérine Derlot, administrative des programmes fruits et légumes administratrice des programmes “Fruits et légumes Frais” du Centre du commerce international ONU/OMC, a expliqué que « la crise a commencé début février pour s’amplifier à la mi-mars. Les petits exportateurs, africains ou asiatiques, ne disposant pas encore de certification internationale comme GlobalGap, n’ont pas pu vendre aux grands distributeurs et d’autre part, les possibilités de fret aérien, essentiellement assuré par des vols passagers, s’est soudainement tari. »

Au niveau du passage des frontières et des opérations de dédouanement, la Covid-19 a impacté les procédures. Patricia Compres, directrice générale de Advance Customs Brokers & Consulting LLC  a résumé simplement le problème : « Là où sur un port, nous avions dix inspecteurs pour inspecter deux arrivages, il n’y en avait plus que cinq. »

Restauration : l’importance du caritatif

Du côté de la restauration américaine, qu’elle soit commerciale ou collective, l’impact de la crise du Covid-19 a été fortement ressenti. C’est ce qu’ont expliqué plusieurs représentants du secteur, au cours d’un atelier de travail durant United Fresh Live.

L’aide aux populations les plus fragilisées par la crise a fait l’objet de nombreuses actions. Ainsi, Mike Yip, chef de district pour les écoles publiques à Tulsa (Oklahoma) a témoigné de la situation : « Les écoles fermées ont distribué des repas à emporter aux enfants mais, elles ont du collaboré rapidement avec la banque alimentaire d’Est-Oklahoma pour étendre l’offre aux adultes ». Des restaurants, également fermés, ont été loués préparer des repas et les distribuer. « Au pic de la crise, cela a représenté plus de 15 000 repas par jour », a-t-il souligné.

Directrice exécutive de Stratford Retirement Community (maison de retraite à Carmel dans l’Indiana), Laura Gomez a expliqué comment a été mis en place un système de paniers repas pour les résidents confinés. Une épicerie temporaire a aussi été mise en place pour que les résidents puissent commander quelque chose de spécifique pour leur repas.

La restauration commerciale a du aussi s’adapter comme l’a expliqué Marissa Thiry, diététiste professionnelle travaillant pour la chaîne Taco Bell : « Nous avons donné aux gens des ingrédients en vrac pour les ramener à la maison et cuisiner leurs propres tacos et nachos avec leurs familles ».

Connecting Food à l’assaut des Etats-Unis

L’entreprise française, spécialisée dans le développement de la blockchain dans les filières agricoles est présent sur le Salon. « Nous avons été identifiés par United Fresh comme nouvelle innovation et ils nous ont invités à participer à leur Future Tec Zone, explique Samantha Gadenne, directrice du développement international. Connecting Food a commencé à aborder le marché américain depuis cette année : « Notre objectif en participant à United Fresh Live est de démontrer au marché américain qu'il existe des solutions blockchain qui sont "scalables" et déjà industrialisées pour le marché fruits et légumes, et ce grâce à la combinaison de la technologie blockchain et Live Audit, notre module d'audit digital », précise-t-elle.

Et la participation au Salon digital semble porter ses fruits : « Nous avons eu un beau retour pour le moment, et notre plateforme a l'air d'intéresser pas mal de producteurs et importateurs, surtout parce que la FDA (Food and Drug Administration) va exiger de plus en plus d'informations de traçabilité pour les produits importés aux Etats-Unis », explique Samantha Gadenne.

Lire aussi : United Fresh 2020 : ventes record pour la filière bio, des questions pour l’avenir

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
 © RFL
Moins travailler les sols agricoles pour une meilleure fertilité
La conservation des sols fait des émules. De plus en plus de producteurs, chercheurs et conseillers préconisent de ne pas…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La future organisation de producteurs  légumes d’Eureden sera centrée sur les légumes surgelés et appertisés.  © Claire Tillier - FLD
Une nouvelle grande organisation de producteurs pour les légumes transformés

Au 1er janvier 2021, les deux organisations de producteurs (OP) de légumes des coopératives Cecab/d’aucy et…

Jean Castex annonce la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis pour le transport des fruits et légumes
En déplacement à sur la plate-forme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), le Premier ministre a déclaré la réouverture dans un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes