Aller au contenu principal

Consommation
Un “super consommateur” qui reprend le pouvoir sur son alimentation

À l’occasion de son assemblée générale, le 25 juin, AgriConfiance a organisé une table ronde pour débattre sur le comportement d’achat du consommateur.

© Julia Commandeur - FLD

« Les cinq dernières années, le contexte de consommation a évolué comme jamais depuis 40 ans, analyse Xavier Terlet, directeur du cabinet conseil Protéines XTC. Aujourd’hui, nous avons affaire à un “super consommateur” qui veut reprendre le contrôle sur son alimentation et a le pouvoir de passer à l’acte pour privilégier certains produits. Pour lui, manger est avant tout un acte de plaisir, mais il veut des garanties pour ne pas gâcher le moment : des garanties de santé par la naturalité, d’environnement et d’éthique. Le choix et la hiérarchie entre ces exigences varient en fonction du contexte et du moment. »

Simon Eicher, chargé de développement produit “C’est qui le Patron ? !”, a ainsi évoqué les analyses issues des votes des consommateurs. Pour mémoire, lorsque “C’est qui le Patron ? !” prépare un nouveau produit, le cahier des charges est construit avec les consommateurs. Ils choisissent des critères pour lesquels sont aussi indiqués un prix correspondant. « Sur la moyenne des votes concernant le mode de production des produits issus de végétaux, les consommateurs choisissent plutôt l’agriculture raisonnée (64 %) que le bio (29 %), tandis que le conventionnel n’est qu’à 7 %. C’est bien le prix qui arbitre le choix du consommateur », analyse Simon Eicher. La preuve : sur le miel, l’agriculture raisonnée n’étant pas possible techniquement, les consommateurs ont choisi à 53 % le conventionnel, et à 47 % le bio. Autre enseignement : pour la purée de pommes, l’origine France ne pouvait pas être assurée sur les pommes bio. Les consommateurs ont donc voté, à 87 %, pour des pommes en agriculture raisonnée françaises (10 % ont choisi le bio). Les consommateurs préfèrent l’origine France plutôt que du bio dont l’origine n’est pas garantie. « La difficulté pour nous est d’avoir un référentiel connu du consommateur et stable dans le temps, donc on cherche des démarches équivalentes à la certification environnementale de niveau 2. Pour les pommes, on utilise AgriConfiance, Vergers Écoresponsables ou bio en conversion », conclut Simon Eicher.

« Les consommateurs choisissent plutôt l’agriculture raisonnée (64 %) que le bio (29 %) ».

Les plus lus

Colère des agriculteurs français : en Espagne, le secteur dénonce l’entrave à la circulation de ses camions de fruits et légumes

La Fédération espagnole des producteurs et exportateurs de fruits et légumes a dénoncé dans un communiqué en fin de semaine…

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Colère des agriculteurs : quelles sont les demandes des filières fruits et légumes ?

Alors que des premières mesures doivent être annoncées par le Premier ministre face au mouvement de protestation des…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet ...
Plantations de kiwi dans les Landes : quels sont les objectifs de Maïsadour et Sikig ?

Le partenariat entre Maïssadour et Sikig a pour but de développer la culture du kiwi dans les Landes et de proposer une…

90 % des vergers de Blue Whale sont protégés par des filets de protection anti-grêle. En revanche la couverture anti-gel ne représente que 55 % des surfaces.
Rencontres Blue Whale : le changement climatique et la gestion de l'eau s'invitent aux débats

Avec les premières Rencontres Blue Whale, le groupement de producteurs s’est donné une feuille de route pour appréhender les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes