Aller au contenu principal
Font Size

Un concept "ambiance marché" pour Naturalia

Naturalia sort de sa zone de confort et s’essaie aux zones commerciales avec l’inauguration d’un nouveau concept à Brétigny-sur-Orge qui laisse une large place aux fruits et légumes. Le premier d’une longue série, selon la direction de l’enseigne.

Le premier Naturalia périurbain, baptisé Marché Bio, a été inauguré vendredi 19 avril à Brétigny-sur-Orge dans l’Essonne. Installé au cœur d’une importante zone commerciale où sont déjà présents Cœur de Nature, Biocoop, Grand Frais et Auchan, le nouveau Naturalia espère imposer son style et se différencier de ses concurrents avec une approche plus humaine et plus proche des consommateurs. « Nous avons choisi de créer un espace, convivial et accueillant, où nos consommateurs vont pouvoir échanger avec des professionnels et retrouver du conseil, comme sur un vrai marché », indique Allon Zeitoun, directeur général de Naturalia.

Un spécialiste pour chaque rayon a été recruté pour accueillir et conseiller les clients. Le magasin, construit dans une ancienne ferme du XIXe siècle, propose 1 000 m2 de produits biologiques, soit quelque 7 000 références, dont 200 en vrac. Dès l’entrée, les consommateurs arrivent sur une place centrale qui propose jeux pour enfants, baby-foot, espace détente… autour de laquelle s’organisent les différents rayons, traités comme des univers.

Aux petits soins pour les fruits et légumes frais

Les fruits et légumes frais profitent d’un bel espace aménagé avec des étals en bois et des auvents à rayures. Une large place est accordée aux produits locaux et de saison, lesquels sont regroupés au sein d’un même étal. Une autre partie du rayon a été confiée à la Ferme de la Motte, laquelle a créé l’association Nous Paysans Bio et sa marque Bio Racine, qui fédère des producteurs bio dans tout l’Hexagone, de façon à sécuriser au maximum les approvisionnements français.

« La Ferme de la Motte passe des contrats avec des producteurs dans toute la France et assure des débouchés à leur production grâce à l’association », explique Julien Darras, ingénieur commercial. Pour le magasin Naturalia de Brétigny-sur-Orge, une partie du rayon a donc été confiée à Nous Paysan Bio et signalisée comme telle.

Les bananes antillaises et les autres produits exotiques sont garantis acheminés par bateau, « exception faite des litchis de La Réunion qui viennent en avion pour la fin de l’année », précise Allon Zeitoun.

Des fruits en conversion

Enfin, une offre de fruits en conversion des Coteaux Nantais est également présente. « Ces produits proviennent d’exploitations en 3eannée de conversion, au moment où les rendements deviennent plus faibles et que l’arboriculteur a besoin de mieux valoriser ses produits, explique le dirigeant de Naturalia, c’est notre vocation de les aider à passer cette étape difficile ».

Pour dynamiser ce rayon important en termes de chiffre d’affaires (50 % du chiffre d’affaires de Naturalia est réalisé avec les produits frais), le magasin devrait proposer 4 à 6 promotions de fruits et légumes par mois, avec la vocation pour le magasin « d’être le moins cher de la concurrence ».

Le rayon vrac, le plus important de l’enseigne, fait la part belle aux légumineuses et aux fruits secs avec un large choix de mono variétés et de mélanges. « C’est le rayon vrac le plus important de la zone commerciale », note Allon Zeitoun. Ce nouveau concept de Marché Bio, qui a vocation a se développer rapidement, devrait connaître un rythme de quinze ouvertures par an d’ici deux ans, sans pour autant cannibaliser la croissance des magasins de centre-ville, dont le nombre devrait passer de 195 à 230 en 2019.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
 © RFL
Moins travailler les sols agricoles pour une meilleure fertilité
La conservation des sols fait des émules. De plus en plus de producteurs, chercheurs et conseillers préconisent de ne pas…
promus box
Promus veut aider tous les producteurs à vendre en circuits courts
La start-up souhaite démocratiser l’approvisionnement local en accompagnant les producteurs dans leur diversification en circuit…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
L’atelier d’écossage du haricot Coco de Paimpol a été perfectionné pour la campagne 2020. © Cerafel
L’UCPT s’adapte et devient les Maraîchers d’Armor
La nouvelle coopérative Les Maraîchers d’Armor regroupe les adhérents des coopératives de base de l’UCPT, Bro Dreger, la Presqu’…
La plantation en sol de trayplants de fraisier est en augmentation chez les maraîchers diversifiés. Cette technique est maintenant bien maîtrisée par les professionnels. © C.A Savoie Mont-Blanc
Des trayplants de fraisiers pour se diversifier
La production de fraises sous abris froids se démocratise dans les systèmes maraîchers diversifiés, afin de disposer d’un produit…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes