Aller au contenu principal

Sud-Est : Le Domaine de Marcerolles intègre la démarche Agri-Éthique France

Malgré les ravages du gel, l’association fera tout son possible pour être présente sur le marché avec ses fruits sous label.

« Nous allons faire le maximum côté volumes. Il faut être ,présent sur le marché avec cette nouvelle démarche, afin que le consommateur la connaisse. Mieux vaut être un peu présent que pas du tout » explique Frédéric Aberlenc, responsable du bureau commercial.
© Domaine de Marcerolles

L’association Les amis du Domaine de Marcerolles a été créée en 2019, regroupant trentedeux producteurs suite à d’importants épisodes de grêle, pour mutualiser leur production et mieux répondre à la demande. Le Domaine existe depuis 1985. La production, présente dans le Gard, l’Ardèche et la Drôme, avoisine 4 500 t avec l’abricot en fer de lance (2 000 t), la pêche, la nectarine (1 000 t chacune) et la cerise (500 t). Sa clientèle se répartit également entre grossistes et GMS.

L’actualité ,de l’association est son entrée dans la démarche Agri-Éthique France qui implique huit des trente-deux producteurs de l’association. ,« Cela nous a semblé une évidence, souligne Frédéric Aberlenc, responsable du bureau commercial, Notre objectif est toujours de valoriser le territoire, le travail des producteurs et le goût de nos fruits. Les producteurs sont presque tous certifiés HVE. Le label AgriÉthique doit nous aider à valoriser économiquement ces efforts, de capitaliser sur notre notoriété pour développer de nouveaux marchés. »

Le gel rebat les cartes

Pour 2021, le Domaine de Marcerolles s’était engagé a minima sur 1 000 t de fruits sous label. Le très fort épisode de gel de la semaine 14 compromet quelque peu ce lancement des fruits du Domaine sous label Agri-Éthique France. « Le gel est connu à cette période de l’année mais cette fois-ci il a été ,très long et très rigoureux, succédant à une quinzaine de jours plutôt chauds : les arbres étaient partis quand la vague de gel est arrivée, explique Frédéric Aberlenc. C’est une vraie catastrophe. L’évaluation est encore à faire mais on peut tabler sur des pertes de 80 % en fruits à noyau. »

Cependant, le lancement ne sera pas repoussé. « Certains de nos producteurs ,dans le Gard et en Ardèche ont été un peu moins touchés. Nous allons faire le maximum côté volumes. Il faut être ,présent sur le marché avec cette nouvelle démarche, afin que le consommateur la connaisse. Mieux vaut être un peu présent que pas du tout », conclut Frédéric Aberlenc.

Les plus lus

Le capteur Burkard permet une détection et un dénombrementdes spores de mildiou dans l’air.
Comment mieux contrôler le mildiou de l'oignon
Le pro­jet Orion a permis de tester plusieurs leviers pour contrôler le mildiou de l’oignon. Les adjuvants jouent un rôle…
« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Pomme : la nouvelle variété Soluna, petite sœur de Pink Lady, et sa robe bordeaux à la conquête du marché français ?

Soluna est une nouvelle variété de pomme sous marque par TopStar. Les Australiens ont réalisé une première saison commerciale…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes