Aller au contenu principal

Trois prérequis pour une meilleure pulvérisation

© CTIFL

1. Régler son pulvérisateur

A l’achat d’un pulvérisateur, plusieurs étapes sont nécessaires pour bien régler le débit de ses rampes. Il s’agit de comparer le débit théorique de la rampe et son débit réel.

Débit théorique = Volume adapté à l’hectare x largeur entre rangs x vitesse d’avancement réelle /600

Le débit réel se mesure en additionnant la quantité d’eau écoulée durant une minute pour chaque buse pour un pulvérisateur à jet porté. Pour un pulvérisateur pneumatique, on mesure le volume d’eau pulvérisée pendant 3 minutes. Si le débit mesuré ne correspond pas au débit théorique, il faut réajuster le réglage de pression ou changer de type de buse.

 

Le tutoriel de Réussir Vigne: vérifier le bon débit des buses

 

2. Optimiser son flux d’air

La visualisation des flux d’air peut se faire avec des rubalises attachées à chaque porte-buse. Une fois la ventilation mise en marche, l’orientation des rubalises permet de visualiser la répartition des flux d’air. Si elle est hétérogène, l’orientation des déflecteurs permet de la régler.

3. Contrôler la répartition du produit

Pour vérifier la répartition du produit, trois méthodes sont possibles : la tôle en fer rouillée, le Quali’drop ou le positionnement de papiers hydrosensibles dans des arbres. Après passage avec un pulvé rempli d’eau ou d’argile, l’applicateur observe si la distribution est homogène. Si la répartition n’est pas correcte, des réglages sont à faire sur l’orientation des buses.

Les plus lus

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Face à la sécheresse, comment l'agriculture des Pyrénées-Orientales envisage sa gestion de l'eau ?

Face au manque d’eau, à l’amenuisement des réserves et à la sécheresse prolongée, les Pyrénées-Orientales se concertent pour…

Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet ...
Plantations de kiwi dans les Landes : quels sont les objectifs de Maïsadour et Sikig ?

Le partenariat entre Maïssadour et Sikig a pour but de développer la culture du kiwi dans les Landes et de proposer une…

Tavelure sur une feuille de pommier
Tavelure : quelle est cette piste de recherche innovante contre la maladie numéro 1 du pommier ?
Une piste de recherche actuellement à l’étude contre la tavelure, principale maladie du pommier, repose sur la combinaison d’une…
90 % des vergers de Blue Whale sont protégés par des filets de protection anti-grêle. En revanche la couverture anti-gel ne représente que 55 % des surfaces.
Rencontres Blue Whale : le changement climatique et la gestion de l'eau s'invitent aux débats

Avec les premières Rencontres Blue Whale, le groupement de producteurs s’est donné une feuille de route pour appréhender les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes