Aller au contenu principal

Transport fluvial : The Greenery mène un test avec le port de Rotterdam

La coopérative hollandaise a fait transporter trois conteneurs depuis le port de Rotterdam jusqu’au Dutch Fresh Port par voie fluviale pour la première fois.

transbordement d'un conteneur sur un camion dans un port
Le test vise à développer une livraison fiable grâce à l'évitement des heures de pointe
© The Greenery

Trois conteneurs de la coopérative néerlandaise The Greenery ont été transportés par voie fluviale du port de Rotterdam à Dutch Fresh Port, le parc d’activités logistiques situé à Barendrecht. Il s’agit d’un test mené par ce dernier, le groupe de transport Danser en collaboration avec EGS. Les premiers résultats semblent avoir été positifs selon les partenaires au projet.

Un moyen d’éviter la congestion du port

Sur un port comme Rotterdam, les initiatives pour fluidifier les flux entre globalement le quai et l’hinterland sont toujours les bienvenues. Marco Zwaap, directeur général Opérations et Projets du groupe Danser le confirme : « L'expérience nous a appris que la fiabilité de la connexion est essentielle. Une barge peut récupérer un conteneur maritime à Maasvlakte à heures fixes. C'est ainsi que se créé une sorte de service de bus fixe ».  Peter van der Schoot, directeur commercial The Greenery Logistics, abonde dans le même sens : « Les résultats sont positifs : moins de kilomètres parcourus par la route, moins d'émissions et de bruit, une livraison fiable grâce à l'évitement des heures de pointe et des coûts de conducteur réduits. Les conteneurs ont été disponibles plus rapidement que prévu ».

Ce test pourrait offrir de belles perspectives pour l’avenir. Selon plusieurs études, 30 000 conteneurs par an arrivent au Dutch Fresh Port et doivent être retournés, ce qui engendre 50 000 à 60 000 mouvements de camions. Installer une navette fluviale permettrait de réduire singulièrement le nombre de rotations.

Les plus lus

Pomme de terre : Douar Den se donne les moyens pour se développer
La société coopérative bretonne vient d’augmenter son capital social afin de pérenniser son activité dans un période troublée…
Pommes : pour Daniel Sauvaitre (ANPP), revaloriser de 0,20 € le kilo n'est pas inaccessible vu les prix depuis trois ans
Le geste des producteurs de pommes le 14 janvier pourrait préfigurer d’autres actions, possiblement plus « musclées », si leur…
Distribution : quel approvisionnement fruits et légumes pour la nouvelle enseigne Toujust ?
 FLD s’est entretenu avec Fabrice Gerber, fondateur de la nouvelle enseigne Toujust, à l’occasion du salon Sirha de Lyon. Il…
Des vergers de pommiers arrachés pour dénoncer les prix d'achat producteur
Des opérations d'arrachage de vergers de pommiers ont eu lieu dans toute la France le 14 janvier. La filière pomme réclame une…
Pourquoi la filière framboise intègre l’AOPn Fraises de France
L’Association de valorisation de la filière framboise (AVFF) fait désormais partie de l’AOPn Fraises de France. Les raisons de…
Pourquoi Pomanjou va investir 29 millions d’euros dans une station fruitière ?
Pomanjou, filiale du groupe Innatis, va regrouper ses activités de stockage-calibrage et conditionnement-expédition, aujourd’hui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes