Aller au contenu principal

Grand froid et frais
La société de transport Sofrilog ambitieuse sur la distribution urbaine de fruits et légumes

Oofrais, la filiale de Sofrilog, dispose d’un parc de 45 véhicules légers, un avantage pour pouvoir répondre à la problématique du dernier kilomètre. © Sofrilog
Oofrais, la filiale de Sofrilog, dispose d’un parc de 45 véhicules légers, un avantage pour pouvoir répondre à la problématique du dernier kilomètre.
© Sofrilog

L’entreprise spécialiste de la logistique et du transport grand froid et frais, Sofrilog, a récemment fait le point de l’année écoulée. Le chiffre d’affaires 2019 s’est monté à 141 M€ (+4,45 % par rapport 2018) assurés à 75 % par la logistique, le reste par le transport. Sofrilog est surtout connu pour son activité grand froid, mais, dans sa large palette d’activités, le transport du dernier kilomètre est appelé à connaître un essor.

« C’est un de nos axes de développement à l’avenir, confirme Ruiz Pereira, directeur général de Sofrilog, nous disposons de véhicules légers avec notre filiale Oofrais et de poids lourds avec notre branche Sofrilog Transport. L’idée est de mettre ces deux activités sous un même toit. Nous avons développé ce modèle dans le Sud-Ouest et l’Ile-de-France, où Oofrais est installé sur le marché de Rungis. L’objectif est de le dupliquer sur d’autres grandes zones de consommation comme Rouen, Lille ou Lyon. » Pouvoir répondre aussi bien au client qui veut transporter trois palettes que trois colis en distribution du dernier kilomètre est considéré par Sofrilog comme un avantage concurrentiel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

kiwi francisation
Une condamnation exemplaire pour la « francisation » de kiwis
Le tribunal correctionnel de Montauban a lourdement condamné une tentative de « francisation » de kiwis, à la hauteur du…
Dégâts de gel : déjà une « annus horribilis » pour les arboriculteurs
Les nuits de gel de la semaine du 5 avril ont causé d’important dégâts principalement en arboriculture et viticulture. Tous les…
Comment (ré)apprendre à bien manger ? Les multiples leviers de l’éducation alimentaire
Alors que le monde a subi de plein fouet la crise de la Covid et que la prise de conscience environnementale est désormais…
Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux
L'AOP Pêches et Abricots de France dresse un premier bilan très provisoire des épisodes de gel sur les deux filières, en fonction…
Une filière de fleurs comestibles en construction
Devant le succès actuel des fleurs comestibles en gastronomie, un projet franco-italien vise à organiser une filière.
Dégâts de gel dans l’Hérault : les températures étaient trop froides...
Les nuits des 6 et 7 avril, dans l’Hérault, les températures ont chuté jusqu'à -8°C et des parcelles d’arbres fruitiers et de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes