Aller au contenu principal

Sirha 2019 : ce qu'il faut retenir côté fruits et légumes

© Sirha

L'édition 2019 du Sirha à Lyon (entre le 26 et le 30 janvier) a de nouveau été un succès au niveaux des exposants comme au niveau des visiteurs. L'offre en matière de produits exposés et les différents concours internationaux, en tête desquels Le Bocuse d'Or, ont contribué une nouvelle fois au succès du salon. Dans les halls dédiés au produits alimentaires, les fruits et légumes ont été loin de faire pâle figure. Petit florilège.

Picvert désormais sur le marché de Rungis

Picvert, spécialiste picard des salades et mini pousses, est, désormais installé sur le marché de Rungis, sous l’enseigne “Picvert Primeurs”. Philippe Pommier, responsable d’exploitation (à droite en compagnie de Charles-Henri Maille, agriculteur) explique : « La stratégie de Picvert est de maîtriser de A à Z la commercialisation. Sur Rungis, nous sommes proches de nos clients finaux et nous pouvons aussi développer notre fonction export sur l’Océan indien ou le Moyen-Orient ».

Groupe Cheritel pour la première fois

Le groupe Cheritel, basée à Guingamp (Côtes d’Armor), exposait pour la première fois sur le salon. L’occasion de mettre en avant leur gamme de légumes en fraîche découpe mais aussi les développements menés en 2018 par l’entreprise : « Nous avons doublé la taille de l’atelier qui fait aujourd’hui 5 000 m2 et nous nous sommes équipés de deux nouvelles machines pour l’épluchage. Pour un investissement total de 1 M€ », explique Mathilde Ottolini, responsable commerciale.

Les Min de Provence font stand commun

Les marchés de gros de Cavaillon, de Châteaurenard et de Marseille ont fait salon commun pour cette édition du Sirha. L’occasion pour Jéremy Becciu (Châteaurenard à gauche), Fatima Makboule-Barniol (Marseille) et René Molle (Cavaillon) de rencontrer officiels et opérateurs à l’heure où l’idée de synergies entre les marchés de gros provençaux fait florès.

Réseau Provence Dauphiné cultive la proximité

Belle présence remarquée pour le Réseau Provence Dauphiné avec un stand où il a pu montrer son implication dans un approvisionnement de proximité. Le réseau va poursuivre sa politique de semaine d’animations particulières qui a rencontré le succès en 2018 : quatre rendez-vous sont donnés pour cette année dont la semaine des producteurs locaux (du 3 au 9 juin prochains) ainsi d’un nouveau rendez-vous autour de la lutte contre le gaspillage alimentaire, comme l’a confirmé Marine Arcidiaco (à gauche). Christophe Mittelette directeur Grands comptes et RHD (à ses côtés) confirme l’engagement du réseau dans les producteurs en reconversion, spécialement dans la première année.

Vivalya à l’heure des régions

Le stand de la coopérative de grossistes Vivalya a attiré l’œil : pas uniquement pour avoir repris des codes de la traditionnelle halle Baltard, chère au cœur des grossistes, mais aussi par la sectorisation en grandes région de production et de présence des affiliés. On le sait, Vivalya réfléchit à cette segmentation : « Créer de grandes régions Vivalya, cela a du sens. On doit être capable de conserver le dossier d’un client en s’appuyant sur notre maillage », notait Denis Le Saint, président de la coopérative en septembre dernier. La charte indispensable pour cette mise en œuvre est en cours de constitution mais en tout cas le message était clair sur le salon. L’invitation faite par Vivalya le lundi 28 janvier aux producteurs partenaires aura été l’occasion d’échanges sur le thème.

Une première pour Mutti

Le spécialiste italien de la tomate transformée, qui fête ses 120 ans en 2019, a exposé pour la première fois sur le Sirha. Ce fut l’occasion pour l’entreprise de mettre en avant sa nouvelle offre bio, lancée à la fin de l’année dernière. Mutti commercialise 45 % de ses produits en restauration et 55 % en grande distribution.

Rapidle en partenariat avec Stuart

C’est sur son stand que l’application dédié aux commerces de proximité Rapidle (Cf. FLD Mag de mai 2017) a présenté son nouveau partenariat avec Stuart, spécialiste de la livraison urbaine (GeoPost). Les 600 points de ventes affiliés à Rapidle dans 17 villes de France peuvent désormais faire livrer les produits commandés en ligne

Metro lance son fonds de dotation

Benoît Feytit, directeur général de Metro France et Marie Garnier, directrice RSE, ont officiellement annoncé le 28 janvier la création du fonds de de dotation Métro. Celui-ci a pour objectif de soutenir des projets engagés répondant aux enjeux environnementaux, sociétaux et culturels (lien social, patrimoine gastronomique français, réflexion sur l’assiette de demain). “Fermes d’Avenir”, la fondation Goodplanet, La “Tablée des chefs” font partie des premiers projets soutenus.

Lire aussi Lancement officiel du premier comité régional d’Interfel ainsi que d'autres infos à venir dans FLD Hebdo du 5 février.

Les plus lus

Colère des agriculteurs français : en Espagne, le secteur dénonce l’entrave à la circulation de ses camions de fruits et légumes

La Fédération espagnole des producteurs et exportateurs de fruits et légumes a dénoncé dans un communiqué en fin de semaine…

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Bruno Ferret, arboriculteur et maraîcher dans le Rhône, a détaillé au Premier ministre les problèmes auxquels sont confrontés les agriculteurs.
« On voit des agriculteurs de 30-40 ans qui arrêtent » : le cri du cœur d'un producteur de fruits et légumes adressé au Premier ministre

Bruno Ferret, arboriculteur et maraîcher dans le Rhône, a interpellé le Premier ministre Gabriel Attal sur les problèmes de l'…

Colère des agriculteurs : quelles sont les demandes des filières fruits et légumes ?

Alors que des premières mesures doivent être annoncées par le Premier ministre face au mouvement de protestation des…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet ...
Plantations de kiwi dans les Landes : quels sont les objectifs de Maïsadour et Sikig ?

Le partenariat entre Maïssadour et Sikig a pour but de développer la culture du kiwi dans les Landes et de proposer une…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes