Aller au contenu principal

Quelle performance pour le groupe Omer-Decugis & Cie au premier semestre ?

Le groupe d’importation et de murissage basé sur le marché de Rungis, signe une belle performance dans un contexte particulièrement troublé.  

© Philippe Gautier-FLD

Le groupe Omer-Decugis & Cie vient de publier ses chiffres pour le 1er semestre 2021/2022. En atteignant 96,6 M€, le chiffre d’affaires du groupe affiche une très forte croissance de 56,3% par rapport à l’exercice précédent.

Lire aussi

Belle progression du chiffre d’affaire annuel pour le groupe Omer Decugis et Cie

Rungis : Anarex entre dans le périmètre d’Omer-Decugis & Cie

Litchi de Madagascar : la SIIM (groupe Omer-Decugis) entre dans le jeu

La marge brute s’établit à 11,2 M€ en hausse de 17,1%, représentant un taux de marge de 11,5% en retrait de 3,9 points. L’EBITDA courant s’établit à 0,2 M€, en recul par rapport à la même période sur l’exercice précédent et le taux de marge d’EBITDA courant du Groupe est en repli de 1,8 point au 31 mars 2022. Cette croissance intervient dans un contexte de crise géopolitique post pandémie avec des environnements de marché perturbés par de très fortes tensions inflationnistes sur l’ensemble des coûts : intrants de production, emballages, énergie, fret et transport terrestre.

Une campagne litchi positive mais perturbée

Le développement accéléré des deux pôles d’activité, en pleine stratégie de conquête de marchés et d’extension de gammes contribue à la croissance du Groupe. Le pôle SIIM ressort en progression de +67,5%  Le pôle Bratigny, dont l’activité est en hausse de +30,6%, intègre Anarex SAS (contribution de 1,1 M€ sur le semestre) dont les premières synergies attendues pour l’avenir sont en cours de déploiement au sein des deux pôles d’activité du Groupe.

La première campagne du litchi malgache a permis au groupe de gagner des parts de marché dans toute l’Europe, mais aussi de renforcer  des positions commerciales, en particulier sur le segment BAMA (Bananes, Ananas, Mangues, Avocats). Elle aura néanmoins été impactée par le déroutage d’un bateau. De plus, le groupe a dû activer des moyens logistiques supplémentaires pour faire face à de mauvaises conditions climatiques.  

Les objectifs sont maintenus pour 2025

À l'issue des neufs premiers mois de l'exercice 2021/22 (d'octobre 2021 à juin 2022), le chiffre d'affaires consolidé du groupe Omer-Decugis & Cie s'établit à 148,6 M€, en forte croissance de +40,4% (dont 38,3% en organique). Vincent Omer-Decugis, Président-directeur général d’Omer-Decugis & Cie, commente : « Ce premier semestre a également été marqué par la finalisation d’une opération de croissance externe fin 2021, la densification de notre plateforme du I1 pour atteindre 110 000 tonnes de capacité totale de mûrissage, le lancement de nouvelles gammes de produits et la mise en place de notre nouvel ERP axé sur l’optimisation de notre efficacité opérationnelle et la digitalisation de nos processus métiers. Des réalisations qui posent les bases de la poursuite de notre plan de croissance et de nos objectifs de rentabilité opérationnelle pour les prochaines années ».

Omer-Decugis & Cie confirme son plan de développement qui vise un chiffre d'affaires consolidé de 230 M€ et une marge d'EBITDA supérieure à 5% à horizon 2025.

Les plus lus

Le capteur Burkard permet une détection et un dénombrementdes spores de mildiou dans l’air.
Comment mieux contrôler le mildiou de l'oignon
Le pro­jet Orion a permis de tester plusieurs leviers pour contrôler le mildiou de l’oignon. Les adjuvants jouent un rôle…
« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Pomme : la nouvelle variété Soluna, petite sœur de Pink Lady, et sa robe bordeaux à la conquête du marché français ?

Soluna est une nouvelle variété de pomme sous marque par TopStar. Les Australiens ont réalisé une première saison commerciale…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes