Aller au contenu principal
Font Size

Bio
ProNatura et Vitafrais visent la restauration commerciale

En lançant la plate-forme numérique hallebio.com, les deux spécialistes du bio se lancent sur un nouveau débouché commercial.

ProNatura et Vitafrais, réunis au sein du groupe Organic Alliance*, ont lancé une plate-forme numérique.
© hallebio.com

Alors que les magasins spécialisés bio et la GMS forment son cœur de clientèle, le groupe Organic Alliance*, composé des spécialistes du bio ProNatura et Vitafrais, vise une nouvelle cible : la restauration commerciale. Pour cela, le groupe a lancé une plate-forme numérique, ouverte depuis le 4 mars : hallebio.com « Il s’agit d’une offre sur mesure de produits 100 % biologiques frais et ultra-frais en direct de nos filières qui répond aux attentes des chefs les plus exigeants, des traiteurs des conciergeries d’entreprises ou d’hôtels… », souligne le groupe dans un communiqué. La gamme se compose de fruits et légumes de saison, de produits exotiques équitables, de produits laitiers, carnés et de la mer… bref, de l’offre des deux entreprises.

Un entrepôt dédié à Rungis

Les commandes se font depuis le site Internet 24h/24 et 7j/7, ce qui représente un avantage non négligeable pour les clients, qui ont juste besoin de créer un compte client (pas d’abonnement nécessaire). Les commandes se font en vrac à la cagette, au kilo et en fractionné. Les livraisons se font tous les jours vers Paris et région parisienne, ainsi qu'en région lyonnaise et vers le nord/est de la France depuis Rungis.

C’est en effet depuis le marché de Rungis que sont préparées les commandes, dans un espace spécifique dédié (nouvel entrepôt) qui a été créé dans le nouveau bâtiment FOC, 4 avenue des Pépinières, que se partagent ProNatura et l’importateur Neta. « Une duplication du modèle est d’ores et déjà prévue en régions pour une couverture nationale à horizon 2020 », précise Organic Alliance sans détailler les investissements. Pronatura et Vitafrais n’annoncent aucun objectif pour l’instant pour la hallebio.com mais font part d’un « bon démarrage » et d’un « intérêt certain des clients ».

* Le groupe Organic Alliance est issu du rapprochement entre ProNatura, créé en 1987 (fruits et légumes et produits végétaux) et Vitafrais, créé en 2001 (lait, viande, produits de la mer, avec les marques Lait Plaisir, Bonval, Délices d’Ô…). Il représente 255 M€ de chiffre d’affaires en 2017, 1 500 producteurs, 80 000 t de ffruits et légumes, 3 000 références en ultra-frais.

La gamme, 100 % bio, se veut très large : légumes et fruits (dont exotiques), produits laitiers, carnés et de la mer…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

En médaillon, Sébastien Lacombe commercialise sa production sous la marque Gouttes du Soleil, qu'il a acquise en 2015. © A. Lasnier
Dans le Tarn-et-Garonne, une parcelle de cerisiers entièrement close par un système de filets et de bâches
Dans le Tarn-et-Garonne, Sébastien Lacombe expérimente un nouveau type d’installation pour protéger ses cerisiers contre…
Les jardiniers produisent un volume de tomates de l'ordre de 400.000 tonnes, selon une estimation du CTIFL. © DR
Tomate : Les potagers pénalisent-ils les ventes ?
Le CTIFL a mené une étude afin de déterminer l’impact de tomates produites dans les potagers des particuliers sur les achats en…
Didier Marques , président de l'UNCGFL : « Les grossistes fruits et légumes ont démontré leur capacité d’adaptation lors de la crise Covid-19 »
Élu le 11 juin, le nouveau président de l'Union nationale du commerce de gros en fruits et légumes (UNCGFL) livre, pour FLD, ses…
United fresh live promo
United Fresh 2020 : la crise sanitaire a fortement touché la filière américaine
United Fresh Produce Association, l’interprofession américaine fruits et légumes tient son Salon de façon dématérialisée cette…
Mâche, blette, épinard, roquette s'accommodent de la moindre luminosité des serres photovoltaïques avec une baisse du rendement de 25% à 40%.
Serres photovoltaïques : « La perte de rendement est acceptée par certains producteurs qui ont des abris surdimensionnés»
Témoignage de Thierry Corneille, conseiller au Ceta de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône).
[Coronavirus Covid-19] L’après-crise, un retour à une non-normalité
Le rapport “Pressing Refresh” analyse l’avenir du secteur des fruits et légumes frais après la crise sanitaire, d’un point de vue…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes