Aller au contenu principal

Fruit Attraction 2019
Princesse Amandine s’implante en Espagne

Par un contrat de concession de marque mais aussi de plantation, la variété compte bien s’implanter sur le marché ibérique. Elle devra pour cela y créer le segment chair ferme.

De gauche à droite : Alfonso Sáenz de Cámara Barrón (directeur général de Udapa), président de l’association Princesa Amandine Ibérica;José María Zalbidea, secrétaire général de Fepex;Francisco Moya (directeur général de Négonor), président du groupe de travail France-Espagne Princesse Amandine; présentent Princesa Amandine Ibérica à Fruit Attraction.
© Julia Commandeur - FLD

Le projet avait déjà été présenté à Fruit Attraction l’an dernier (lire ici). Un an après, jour pour jour, le 24 octobre, l’association a officiellement été lancée sur ce même salon. Elle s’appellera finalement Princesa Amandine Ibérica et réunit quatre entreprises des marchés ibériques : Ibérica de Patatas (basée à Madrid), Zamorano (Barcelone), Udapa (Pays Basque), et la portugaise Campotec (Lisbonne). « Nous voulons être dans cinq ans une variété reconnue des consommateurs, avec un positionnement de produit de qualité mais d’utilisation quotidienne. Nous partons de zéro : le segment chair ferme n’existe pas en Espagne », rappelle Alfonso Sáenz de Cámara Barrón (Udapa), président de Princesa Amandine Ibérica.

Un gros dispositif de communication va être mis en place, à la fois envers le consommateur mais aussi les distributeurs, sur la marque Princesse Amandine mais aussi sur le segment chair ferme : télévisions nationale et régionales, médias spécialisés, chefs de rayon… Le budget n’a pas été dévoilé, mais il s’agit « d’un vrai investissement, et l’association française cofinance ».

En plus du contrat de concession de marque, les entreprises françaises ont accordé un contrat de concession de production. Un volume ibérique maximum sera fixé. Quelques plantations test ont été réalisées cet été. « C’est la première fois qu’on ouvre la possibilité de produire Princesse Amandine ailleurs qu’en France. Mais une production locale fait partie des attentes sociétales », insiste Francisco Moya. Et Guy de Foucaud (Pom’Alliance), président de Princesse Amandine, de conclure pour FLD : « L’association française sera très vigilante quant au développement de la marque et de la production en Espagne et Portugal. C’est aussi un test sur le modèle (une association nationale et une production locale). Nous verrons ensuite si nous continuons à développer Princesse Amandine sur de nouveaux pays et selon quel modèle. Nous avons notamment engagé un dialogue en Allemagne et en Scandinavie ».

« Nous serons très vigilants sur le développement de la marque et de la production en Espagne et Portugal ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les neuf maraîchers adhérents à l'OP Ydeal sont situés dans un rayon de 20 km au sud de Nantes. © Ydeal
Débuts prometteurs et projets d’avenir pour la nouvelle organisation de producteurs Ydeal
Créée début 2020 en région nantaise, l’OP Ydeal avec sa marque Le Potager de Jade mise sur la proximité, la réactivité et la…
Les 5 plus gros marchés du bio en Europe
Les consommateurs de l’Union européenne ont dépensé plus de 42 milliards d’euros pour les produits bio en 2018, dont plus de la…
tomate san pesticides
« Sans pesticide » et « Sans résidus de pesticides » font polémique
Les groupements de producteurs engagés dans les démarches « sans pesticides » ou « sans résidu de pesticides » réagissent…
Cette installation a été mise en place en mars. La première récolte, avec de faibles volumes, est prévue en 2021.  © Blue Whale
Blue Whale veut révolutionner le raisin bio
Le projet de raisin bio sous abri-climatique semble sur de bons rails. Il permettra de sécuriser le producteur et de répondre aux…
Le guayule est adapté aux conditions pédoclimatiques du sud de la France. Sa culture peut se concevoir dans le cadre d’une diversification.
Diversification : Le guayule produit du caoutchouc naturel
Issu de régions désertiques du continent nord-américain, le guayule offre des perspectives très prometteuses de développement d’…
Sodexo : solidarité et partenariats pour des fruits et des légumes locaux
Sodexo poursuit son engagement pour le développement et le soutien des filières agricoles locales et de qualité. Contexte EGalim…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes