Aller au contenu principal

Première réussie pour Med’Agri

Le nouveau salon de l’agriculture méditerranéenne a tenu son pari en réunissant les professionnels des différentes filières de production agricole du sud de la France.

© RFL

Plus de 12 000 visiteurs professionnels, 300 stands et une cinquantaine de conférences… Pour une première édition, le salon Med’Agri a vu grand. Le Parc des expositions d’Avignon a fait le plein pendant trois jours et les organisateurs (Chambre d’agriculture du Vaucluse et Chambre d’agriculture de la région Sud) peuvent se satisfaire du dynamisme affiché par les secteurs représentés. Viticulture, horticulture, PPAM, élevage, grandes cultures, apiculture, oléiculture… et bien sûr fruits et légumes ont bien répondu présents. Cinq halls ont accueilli l’évènement, soit plus de 14 000 m² d’exposition, structurés autour de pôles thématiques : services et fournitures ; calibrage, emballage et transport ; R & D/innovation et enseignement, formation et métiers ; machinisme et matériel agricole. Un hall entier était dédié à la production biologique, Med’Agri étant labellisé « rendez-vous Tech & Bio ».

Débat citoyen sur la future PAC

Parmi les nombreuses conférences, une dizaine était directement consacrée aux productions fruitières ou légumières : une restitution des travaux du GIS PICLeg menés depuis dix ans sur les cultures légumières, une conférence dédiée aux évolutions du matériel de récolte et de taille en arboriculture et leurs incidences dans l’organisation du travail, ou encore une rencontre Ecophyto Tomate sur les différents travaux d’expérimentation visant à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires (voir page 21). Outre les stands et conférences, les visiteurs ont pu découvrir une dizaine d’ateliers et démonstrations, organisés autour du salon (couverts végétaux, outils de décompaction, sondes capacitives…). Le concours Smart Agri Food Innovation, organisé lors de Med’Agri par Terralia et la French Tech Culture Avignon, a récompensé Sabi Agri pour son tracteur électrique Alpo (distingué aussi au concours Technovations lors de Tech & Bio 2017). Le deuxième prix est allé à Panjee, un outil de gestion de catalogue produits, qui vise à aider les professionnels à apporter des informations sur leurs produits à leurs clients. Le troisième prix a récompensé le système d’ombrières intelligentes Ombrea, destiné aux cultures sensibles aux aléas climatiques. Un débat citoyen sur la PAC 2021-2027 et les productions du Sud-est de la France, en présence du député européen Michel Dantin, a conclu les trois jours de salon. La prochaine édition de Med’Agri est d’ores et déjà programmée à l’automne 2020.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes