Aller au contenu principal

Plan de souveraineté fruits et légumes : appel à manifestation d’intérêt pour un agroéquipement innovant

Le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, et le secrétaire général pour l’investissement en charge de France 2030, Bruno Bonnell, ont annoncé, le 11 avril, le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) sur les agroéquipements innovants dédiés à la filière fruits et légumes (et pommes de terre).

© Claire Tillier - FLD

L’appel à manifestation d’intérêt pour des agroéquipements  innovants s’inscrit dans le cadre du plan de souveraineté fruits et légumes.

 

Pourquoi cet appel à manifestation d’intérêt ?

Transition agroécologique, adaptation aux changements climatiques, pénurie de main-d’œuvre, difficulté croissante d’accès aux ressources… : pour gagner en compétitivité et retrouver de l’autosuffisance, les producteurs de fruits et légumes doivent investir dans des équipements et solutions innovantes et efficientes. L’objectif de cet AMI est de définir une liste de matériels, solutions et équipements innovants et performants adaptés aux producteurs de fruits et légumes ou pommes de terre, dont l’acquisition fera l’objet d’un soutien financier public.

 

Qui est concerné par cet appel à manifestation d’intérêt ?

Cet AMI s’adresse aux équipementiers et pépiniéristes (pour les plants arboricoles). La première échéance du 12 mai concerne uniquement les filières fruits, légumes et pommes de terre pour le frais et le transformé (hors vin, cidre et boisson spiritueuse). Outre les agroéquipements innovants, ce dispositif concerne par exemple « les investissements dans des serres et abris froids ou serres décarbonées, et des plants arboricoles plus résilients ». Equipements et solutions doivent être déjà disponibles sur le marché français ou en phase de l’être.

Ce dispositif est ouvert sur huit thématiques :

•       Optimisation de la gestion de la ressource en eau, et préservation des sols, de l’eau et de l’air ;
•       Adaptation au changement climatique et aux risques sanitaires émergents ;
•       Energie : réduction de la consommation énergétique, production d’énergie renouvelable ;
•       Substitution des intrants chimiques et de synthèse en priorité, ou réduction significative des quantités ; réduction des risques et impacts ;
•       Réduction des gaz à effet de serre et des polluants atmosphériques ;
•       Préservation de la biodiversité ;
•       Gestion des déchets, économie circulaire ;
•       Amélioration des conditions de travail et réduction de la pénibilité du travail.

 

Quelles sont les étapes du dispositif ?

Le dispositif fonctionne en deux temps :

  • D’une part, l’ouverture d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) opéré par Bpifrance pour identifier les équipements, serres et plants les plus adaptés pour répondre par l’innovation aux enjeux de souveraineté alimentaire de la filière fruits et légumes et pommes de terre. Cet AMI dédié à la filière fruits et légumes (pommes de terre comprises) est ouvert jusqu’au 12 mai 2023 midi (heure de Paris).

A noter que d’autres relèves auront lieu plus tard dans l’année ainsi qu’en 2024 pour d’autres filières. L’appel sera ouvert jusqu’au 13 décembre à midi (heure de Paris).

  • D’autre part, l’ouverture d’un guichet par FranceAgrimer, pour soutenir les agriculteurs de métropole et d’outre-mer (en collectif ou individuellement) dans leurs projets d’investissement dans des matériels innovants sélectionnés dans le cadre de l’AMI. Le guichet sera ouvert cet été.

 

Où se renseigner ?  Où déposer sa candidature ?  

Pour plus de renseignements sur cet appel à manifestation d’intérêt dans le cadre de la "troisième révolution agricole" ou déposer candidature, rendez-vous sur le site de Bpifrance.

Les plus lus

Rémy Frissant, cofondateur d’Amandera, à Medfel 2024
La bio doit-elle se réinventer ?

La bio doit revenir à ses fondamentaux et mieux communiquer envers le consommateur. C’est ce qui ressort de la conférence…

« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Char Melon de la Caravane E.Leclerc sur le Tour de France en 2023
Insolite : Pourquoi E.Leclerc cherche un chauffeur pour son melon sur le Tour de France ?

Le distributeur E.Leclerc a lancé sur les réseaux sociaux un casting pour avoir la chance de conduire son véhicule melon sur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes