Aller au contenu principal

Parsada : ouverture ce 12 avril d'un appel à projets porté par FranceAgriMer

Initié au printemps 2023, le Plan stratégique pour mieux anticiper le potentiel retrait européen des substances actives et le développement de techniques alternatives pour la protection des cultures (Parsada) entre dans une phase de déploiement intense avec cet appel à projets ? Quelles sont les dates ? L’enveloppe ? Les exigences ?

H. de Brus/Hardi Evrard. Photo d'archives
© H. de Brus/Hardi Evrard

Face au potentiel retrait des substances actives phytopharmaceutiques, le ministère de l’Agriculture accélère, comme promis au Salon de l’Agriculture, le Plan stratégique pour mieux anticiper le potentiel retrait européen des substances actives et le développement de techniques alternatives pour la protection des cultures -Parsada

Un appel à projets, dont le pilotage est confié à FranceAgriMer, vient donc d’être ouvert ce vendredi 12 avril. Objectif : accélérer le développement de techniques alternatives pour la protection des cultures.

« La première enveloppe s’élève à 50 millions d’euros mais pourra être rapidement complétée. »

 

Quelles sont les exigences pour voir son dossier retenu ?

Les structures candidates peuvent se déclarer sur la plateforme dédiée.

Les dossiers retenus devront :

  • contribuer à une réduction de la dépendance aux produits phytopharmaceutiques de synthèse et permettre d’accélérer la mise au point de solutions alternatives ; 
  • s’inscrire dans le cadre des usages critiques identifiés dans le cadre des plans d’actions validés par le comité interfilières pour la protection des cultures.

Le ministère précise qu’une attention particulière à la territorialisation des actions mises en avant et à leur facilité de déploiement chez les agriculteurs sera portée lors de la sélection des projets.

 

Quelle enveloppe est prévue ? Quel délai ?

Chaque projet retenu pourra bénéficier d’un financement pouvant atteindre jusqu’à 7,5 millions d’euros. Cet appel à projets est ouvert jusqu’au 31 décembre 2024, dans la limite des crédits disponibles. La première enveloppe s’élève à 50 millions d’euros mais pourra être rapidement complétée.

« Pour rappel, au total, 146 millions d’euros seront consacrés au Parsada par le ministère en 2024 dans ses différentes modalités », précise le communiqué du ministère.

 

En parallèle, déjà 14 projets élaborés par les instituts techniques

Cet appel à projets vient compléter une première procédure d’engagement de crédits spécifique au Parsada. En effet, à la suite d’un appel à manifestations d’intérêt lancé en fin d’année 2023, 14 projets ciblés élaborés par les instituts techniques ont été examinés par un Comité scientifique et technique dont la co-présidence a été confiée par le Ministère de l’Agriculture à l’Acta et à l’Inrae. Deux projets dont le conventionnement sera établi par la DGAL ont déjà fait l’objet d’une lettre d’engagement du ministère : celui de l’Unilet pour les légumes en conserve et surgelés, et celui d’Arvalis pour les grandes cultures.

Les plus lus

Grégory Spinelli, champignonnière du Clos du Roi
Grégory Spinelli, producteur de champignons dans le Val d'Oise : « Nous ne sommes plus que quatre producteurs franciliens »
Grégory Spinelli est à la tête de la champignonnière souterraine du Clos du Roi, en plein cœur d’une zone résidentielle de Saint-…
L’intelligence artificielle peut-elle révolutionner la filière fruits et légumes ?

Medfel 2024 a mis en débat cette question brûlante : à quoi donc pourrait servir l’IA dans les entreprises de fruits et…

Les tomates cerise marocaines à des prix défiant toute concurrence, côtoie l’offre française en saison.
Tomates marocaines : pourquoi les producteurs français ont mené une opération de sensibilisation

Des producteurs de tomates ont envahi vendredi 26 avril les rayons fruits et légumes de plusieurs supermarchés dans quatre…

Rémy Frissant, cofondateur d’Amandera, à Medfel 2024
La bio doit-elle se réinventer ?

La bio doit revenir à ses fondamentaux et mieux communiquer envers le consommateur. C’est ce qui ressort de la conférence…

Fraises françaises : quel bilan à mi-saison ?

Après un début de campagne tardif dans plusieurs régions de production et des conditions climatiques fluctuantes, l’AOPn…

La couleur préférée des abricots par les consommateurs est l’orange et l’orange pigmenté de rouge.
Gel, alternance, coulure : à quoi s’attendre pour la récolte française d’abricot en 2024 ?

A Medfel, les prévisions de récolte pour la France annonce une forte baisse après une forte récolte 2023. A quoi cette baisse…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes