Aller au contenu principal

Occitanie : Sud Amandes en colère contre les plans de relance

Les plans dits de relance de la filière amande font bondir le président de la coopérative Sud Amandes, Jean-Luc Mozziconacci.

La coopérative Sud Amandes fédère 85 producteurs qui fournissent près de 500 t d'amandes.
© Sud Amandes

« S’agit-il d’un plan de relance ou d’un plan de rééquilibrage de l’offre et de la demande afin que les industriels puissent revoir à la baisse leur prix d’achat ? », s’interroge Jean-Luc Mozziconacci, président de la coopérative Sud Amandes. Un scénario que la coopérative a déjà connu par le passé, avec des cours proches de ceux du marché mondial, aux alentours de 5 €/kg, qui ne permettaient pas de rémunérer le producteur. « Aujourd’hui, nous nous sommes désengagés d’un marché banalisé, et nous sommes positionnés sur un marché différencié, explique le producteur corse. Nous vendons aujourd’hui le kilo d’amandons à 12 € en moyenne contre 5,80 € en 2006. » Les producteurs sont rémunérés à 7 €/kg, un prix qui permet aux 85 adhérents de la coopérative de vivre de leur production. « Le cours de l’amande française, c’est nous qui le faisons », affirme Hervé Bartelt, directeur de Sud Amandes.

Risque d’effondrement

Les initiatives en cours pour recruter des producteurs d’amande française, et si possible bio, se font sous l’impulsion de transformateurs qui souhaitent proposer des produits « Made in France », selon le directeur de Sud Amandes. « S’agit-il d’une démarche collégiale à vocation de promouvoir les amandes françaises ou d’une opportunité financière sur un marché porteur ou seule la rentabilité du financeur compte, questionne Jean-Luc Mozziconnaci. Hervé Bartlet met en garde sur le risque de désorganisation de la filière et de son effondrement si les volumes produits augmentent mais que les prix chutent. « Les agriculteurs doivent être leur propre metteur en marché au risque de voir les marges se détériorer au profit de l’industrie ou du financier ».

 

A lire aussi : Un verger expérimental sur la conduite de l’amandier

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Victor Lallement et Quentin Blochard ont réhabilité un kilomètre de galerie pour redémarrer la production de champignon dans les mines d'ocre.
Une nouvelle champignonnière bio dans le Vaucluse
Victor Lallement et Quentin Blochard remettent les champignons à l’honneur dans le Luberon en réhabilitant une mine d’ocre pour…
Le brocoli Bimi à la conquête du marché français
Le producteur Picvert et le sélectionneur Sakata se sont engagés ensemble pour développer la production origine France de la…
Coo'Alliance
Nouvelle-Aquitaine : six OP unies pour fournir la restauration collective
La nouvelle entité Coo’Alliance veut peser dans l’approvisionnement f&l de la restauration collective en Nouvelle-Aquitaine.…
Loire-Atlantique : des producteurs de Vitaprim et Nanteurop créent une OP 100 % bio
Le 1er janvier, une nouvelle OP 100 % bio sera créée en Loire-Atlantique. Objectif : assurer la fiabilité de l’offre en bio et…
La performance environnementale est un des gros points forts de la micro-injection sécurisée (En photo, test de migration en culture de kiwi).
La micro-injection dans le tronc, voie d’avenir pour la protection phytosanitaire des vergers ?
La micro-injection sécurisée fait partie des méthodes d’application de produits phytosanitaires actuellement étudiées en…
Geoffrey et Claire Andna gèrent l’îlot de la Meinau, au cœur de l’agglomération strasbourgeoise, ce qui rend possible les livraisons à vélo.
Maraîchage : Claire et Geoffrey Andna cultivent au cœur de Strasbourg
L’îlot de la Meinau accueille jusqu’à 250 personnes par jour. Ici, aux portes d’un bassin de consommation de 40 000 personnes,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes