Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Fruit Logistica
Objectif HVE et moins de plastique pour Fruidor Terroirs

À l’occasion de Fruit Logistica, Fruidor Terroirs a fait le point pour FLD sur les tendances fortes en cours de développement. Côté produits, la patate douce rafle la mise.

 © Julia Commandeur - FLD
© Julia Commandeur - FLD

« Nous avons une grosse pression de la part de nos clients sur la HVE, confirme François Dalle, directeur national Fruidor Terroirs. C’est un référentiel d’État, plus positif que les démarches « sans » – et il y a un logo, certes pas encore connu du consommateur mais on y vient ». Fruidor Terroirs pousse donc fortement ses producteurs fournisseurs à s’engager dans la HVE, avec des réunions d’information, des propositions d’accompagnement technique, etc. Devant l’ampleur de la tâche, Fruidor Terroirs se fait accompagner d’un consultant. « Nous voulons pouvoir proposer toute une gamme, souligne François Dalle. À Bordeaux, nous sommes très avancés : 100 % de nos carottes proviendront cette année d’exploitations HVE, 99 % des asperges… À Nantes, la HVE ne concerne que 30 à 40 % des produits ».

Sur le plastique, les obligations réglementaires françaises, à très rapide échéance, posent beaucoup de questions. « Il va falloir changer le modèle d’emballage sur les machines et les matériaux, donc quid du surcoût ? Et quid des attentes du consommateur qui rejette le plastique mais qui a besoin de voir le produit fruits et légumes ? », s’inquiète François Dalle. Fruidor Terroirs teste notamment le bottelage (un peu comme en banane), sur de petites séries : le bio ou en poireaux, choux… Pour les autres produits, le papier cellulose est regardé, mais certains produits trop humides sont incompatibles.

Côté produits, la patate douce, en bio ou en conventionnel, ne connaît pas la crise, tant qu’elle est origine France. « Nous la produisons dans le Sud-Ouest et elle va passer HVE et ZRP, souligne Stéphane Hoffmann, directeur commercial international Fruidor Terroirs. La production française se structure pour répondre à la demande mais le climat et les exigences phytosanitaires en font une culture très compliquée ». Fruidor Terroirs a un potentiel de 300 t de patates douces origine France (200 t en conventionnel et 100 t en bio) – plus de l’import en complément – et espère « doubler les volumes français l’année prochaine ».

Fruidor Terroirs veut pouvoir proposer toute une gamme HVE.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

[Coronavirus Covid-19] L'alimentaire et l'agriculture s'adaptent
Le point, en bref, sur les moyens mobilisés et l'adaptation des filières alimentaires face à la crise sanitaire du Coronavirus.
primeur
[Coronavirus Covid-19] Pas de problème d’approvisionnement pour les professionnels des fruits et légumes, mais des inquiétudes
La filière fruits et légumes française fait face à la crise sanitaire liée au Coronavirus Covid-19 tout en étant inquiète pour…
[Coronavirus Covid-19] Les producteurs de légumes face au manque de travailleurs saisonniers étrangers
Qu’ils soient polonais, roumains, espagnols, portugais, les travailleurs saisonniers étrangers ont des difficultés à rejoindre…
[Coronavirus Covid-19] Les fruits et légumes, en crise, restent mobilisés
Semaine 2 : le point, en bref, sur les moyens mobilisés et l'adaptation des filières alimentaires face à la crise sanitaire du…
Samira Lemaire Primeur Uzès
[Coronavirus Covid-19] Samira Lemaire, détaillante en fruits et légumes à Uzès : « Pour éviter les contacts, j’ai ouvert un drive ! »
En cette période, particulièrement compliquée, le drive improvisé de Sam’s Primeur à Uzès dans le Gard témoigne d’un bel exemple…
[Coronavirus Covid-19] Les ventes en ligne de Prince de Bretagne en forte hausse
Même si elles restent modestes, les ventes de légumes de la Sica Saint-Pol-de-Léon sur Amazon ont fortement augmenté depuis l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes