Aller au contenu principal

Fruit Logistica
Objectif HVE et moins de plastique pour Fruidor Terroirs

À l’occasion de Fruit Logistica, Fruidor Terroirs a fait le point pour FLD sur les tendances fortes en cours de développement. Côté produits, la patate douce rafle la mise.

 © Julia Commandeur - FLD
© Julia Commandeur - FLD

« Nous avons une grosse pression de la part de nos clients sur la HVE, confirme François Dalle, directeur national Fruidor Terroirs. C’est un référentiel d’État, plus positif que les démarches « sans » – et il y a un logo, certes pas encore connu du consommateur mais on y vient ». Fruidor Terroirs pousse donc fortement ses producteurs fournisseurs à s’engager dans la HVE, avec des réunions d’information, des propositions d’accompagnement technique, etc. Devant l’ampleur de la tâche, Fruidor Terroirs se fait accompagner d’un consultant. « Nous voulons pouvoir proposer toute une gamme, souligne François Dalle. À Bordeaux, nous sommes très avancés : 100 % de nos carottes proviendront cette année d’exploitations HVE, 99 % des asperges… À Nantes, la HVE ne concerne que 30 à 40 % des produits ».

Sur le plastique, les obligations réglementaires françaises, à très rapide échéance, posent beaucoup de questions. « Il va falloir changer le modèle d’emballage sur les machines et les matériaux, donc quid du surcoût ? Et quid des attentes du consommateur qui rejette le plastique mais qui a besoin de voir le produit fruits et légumes ? », s’inquiète François Dalle. Fruidor Terroirs teste notamment le bottelage (un peu comme en banane), sur de petites séries : le bio ou en poireaux, choux… Pour les autres produits, le papier cellulose est regardé, mais certains produits trop humides sont incompatibles.

Côté produits, la patate douce, en bio ou en conventionnel, ne connaît pas la crise, tant qu’elle est origine France. « Nous la produisons dans le Sud-Ouest et elle va passer HVE et ZRP, souligne Stéphane Hoffmann, directeur commercial international Fruidor Terroirs. La production française se structure pour répondre à la demande mais le climat et les exigences phytosanitaires en font une culture très compliquée ». Fruidor Terroirs a un potentiel de 300 t de patates douces origine France (200 t en conventionnel et 100 t en bio) – plus de l’import en complément – et espère « doubler les volumes français l’année prochaine ».

Fruidor Terroirs veut pouvoir proposer toute une gamme HVE.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Quelles sont les clés de réussite du rayon fruits et légumes, selon Olivier Dauvers ?
Lors de Medfel 2022, l’expert en grande consommation Olivier Dauvers a présenté les clés de la réussite du rayon fruits et…
Inflation : 38 % des Français ont diminué leurs achats de fruits et légumes frais
Dans sa dernière enquête, l’Observatoire E.Leclerc des Nouvelles Consommations révèle l’impact de l’inflation et de la flambée…
Camille Poulet a choisi une multichapelle double paroi Richel pour la qualité de l’outil et le suivi assuré par le fabricant.
« La serre multichapelle permet une meilleure maîtrise du climat, plus de sérénité et plus de précocité »
Productrice à Saint-Rémy de Provence, Camille Poulet a construit 1 ha de serre multichapelle double paroi gonflable pour produire…
« Avec peu de surfaces de framboisiers, on peut obtenir une bonne rémunération rapide », témoigne David Gery, enchanté par sa nouvelle activité.
En Corrèze, un éleveur bovin se diversifie avec la culture de framboises
En Corrèze, David Gery a réussi la diversification de son exploitation en devenant avec succès éleveur et producteur de…
Un nouveau président à AOPn Tomates et Concombres de France
L’AOPn Tomates et Concombres de France a été hier un nouveau président : Jean-Pierre La Noë.
[Medfel 2022] Comment Arnaud Montebourg compte révolutionner et restructurer une filière d’amandes françaises
La Compagnie des Amandes a expliqué comment elle compte rémunérer ab initio les producteurs partenaires et a fait le point de ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes