Aller au contenu principal

Nouveau kiwi vert italien Dulcis dévoilé à Fruit Logistica : « Oui, nous irons sur le marché français »

New Plant et trois entreprises italiennes connues du secteur, Alegra, Apofruit Italia et Orogel Fresco, se sont associées dans un consortium pour produire et commercialiser ce nouveau kiwi Dulcis. Sa particularité ? C’est un kiwi à chair verte avec le goût d’un kiwi jaune.

Décidément très actifs dans la création variétale de kiwi, les Italiens ont réitéré en lançant à Fruit Logistica 2024 un nouveau kiwi, vert, doux et juteux, prêt à manger : Dulcis (prononcez “dou-lcis”). 

Il s’agit, comme souvent, d’une variété développée par New Plant en collaboration avec les Universités de Udine et de Bologne. Le programme de sélection a débuté en 2007. Les entreprises italiennes leaders dans le secteur Alegra, Apofruit Italia et Orogel Fresco se sont associées, avec New Plant, dans un consortium pour produire et commercialiser, en exclusivité, ce kiwi Dulcis.

 

A-t-on vraiment besoin d’un nouveau kiwi vert ?

Pourquoi un kiwi vert ? C’est la question légitimement posée lors de la conférence de lancement sur Fruit Logistica 2024 le 8 février. « A-t-on vraiment besoin d’un nouveau kiwi vert ? Oui !, affirme Mirco Montefiori, président de la Dulcis Kiwifruit Company. On a vu beaucoup d’innovations variétales sur les kiwis jaune ou rouge mais pour le kiwi vert, il n’y a rien eu depuis Actinidia deliciosa, soit 90 ans depuis les premières plantations commerciales. »

Dulcis est la marque commerciale du cultivar Ac 459 011 issu d’un programme de sélection traditionnel de A. chinensis, qui a été sélectionné pour son potentiel de rendement et de calibre, ses tolérances/résistances aux maladies, mais aussi pour ses caractéristiques gustatives : un kiwi à la chair verte mais dont l’équilibre sucre-acide rappelle plutôt un kiwi jaune.

« Ce kiwi vert est très similaire en goût à un kiwi jaune, confirme Guglielmo Stiassi, responsable régional Export à Alegra. Dulcis est doux, il est sucré, et aujourd’hui c’est ce qu’attendent les consommateurs. » Selon des enquêtes consommateurs du consortium, Dulcis est régulièrement qualifié “plus doux que Hayward” et 96 % des consommateurs l’ayant goûté déclarent qu’ils en rachèteraient (chiffre 2023 ; chiffre 2024 : 95 %). « On est confiant de la progression de Duclis dans le temps », affirme Guglielmo Stiassi.

 

Export : un kiwi italien qui a des vues sur la France

Dulcis est disponible de novembre à mars, sous packaging à la marque et en différents calibres (les gros calibres étant dominants). La version bio est aussi disponible. « On va communiquer sur le fait que c’est une nouvelle variété et une vraie segmentation pour le kiwi vert », affirme Marcello Guidi, responsable Export à Apofruit. Des promotions et animations en magasin sont donc prévus, avec le matériel classique (stickers, PLV, posters…). Dulcis se positionne sur un créneau prémium.

2023-2024 a été la première campagne test. « Les données des ventes en Italie montrent un réachat », se réjouit Marcello Guidi. 298 tonnes ont été commercialisées au total, principalement en Italie (62 % des volumes) mais aussi aux Pays-Bas (14 %), en Allemagne (13 %), en Espagne (8 %) et en Belgique (3 %). Les prévisions de commercialisation du consortium tablent sur 798 tonnes en 2024-2025 ; 2 418 tonnes en 2025-2026 ; 5 620 tonnes en 2026-2027 ; 9 425 tonnes en 2027-2028.

Duclis visera-t-il le marché français ? « Oui, je suis sûr qu’on ira en France », répond du tac au tac Mirco Montefiori. « L’année prochaine ou la suivante, complète Marcello Guidi. Notre objectif est d’approcher le plus de marchés. »

 

En production, des surfaces en hausse

Aujourd’hui, la production couvre environ 166 hectares en Italie, principalement dans les régions d’Emilie-Romagne et de Lazio (Latium). La production se développe désormais en Vénétie, Basilicate, Calabre et Frioul-Vénétie julienne. L’objectif est d’atteindre 500 hectares d’ici 2025 : 331 hectares effectifs et 165 hectares planifiés. Côté tonnage, le consortium annonce 798 tonnes récoltées en 2024 et un prévisionnel de 2 419 tonnes en 2025.

« On a de très bons retours de nos producteurs qui soulignent une résilience de la culture et un belle performance en rendement, la qualité des fruits et le calibre », se réjouit Vincenzo Finelli, CEO de Orogel Fresco.

Les plus lus

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Face à la sécheresse, comment l'agriculture des Pyrénées-Orientales envisage sa gestion de l'eau ?

Face au manque d’eau, à l’amenuisement des réserves et à la sécheresse prolongée, les Pyrénées-Orientales se concertent pour…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Tavelure sur une feuille de pommier
Tavelure : quelle est cette piste de recherche innovante contre la maladie numéro 1 du pommier ?
Une piste de recherche actuellement à l’étude contre la tavelure, principale maladie du pommier, repose sur la combinaison d’une…
Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet ...
Plantations de kiwi dans les Landes : quels sont les objectifs de Maïsadour et Sikig ?

Le partenariat entre Maïssadour et Sikig a pour but de développer la culture du kiwi dans les Landes et de proposer une…

90 % des vergers de Blue Whale sont protégés par des filets de protection anti-grêle. En revanche la couverture anti-gel ne représente que 55 % des surfaces.
Rencontres Blue Whale : le changement climatique et la gestion de l'eau s'invitent aux débats

Avec les premières Rencontres Blue Whale, le groupement de producteurs s’est donné une feuille de route pour appréhender les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes