Aller au contenu principal

Nosibé récupère la filiale Kissao de Pomona

Les deux entreprises Kissao et Nosibé continueront à développer leurs activités indépendamment l'une de l'autre, pour conserver les spécialités et les compétences de chacune.

Il est très probable qu'une synergie logistique se produise et participe au développement de Kissao et Nosibé.

La semaine dernière, le groupe Pomona a cédé à ELH, holding propriétaire de l'importateur marseillais de fruits Nosibé, sa filiale Kissao spécialisée dans les exotiques, pour un montant non communiqué. Cette opération a pris effet le 1er juin 2014 et Kissao continuera de fonctionner de manière indépendante de Nosibé. « C'était très important, explique Eric Lagache, président de Nosibé et également nouveau principal actionnaire de Kissao. On ne voulait pas prendre le risque de perdre ce que les entreprises faisaient de mieux en fusionnant. Nous avons la volonté de continuer à développer distinctement l'activité de chacune des deux entreprises, notamment à travers des marques propres à chaque entité. » Situé à Marseille, Nosibé a été créé en 2002 et s'est spécialisé en agrumes, exotiques et dattes en particulier. Avec un chiffre d'affaires 2013-2014 de 17  M€, l'entreprise emploie cinq salariés, une « structure légère, mais spécialisée afin d'être crédible en termes de volumes, pour pouvoir traiter avec la grande distribution [premier débouché de Nosibé, ndlr] et également instaurer des relations solides avec nos fournisseurs. » De son côté, Kissao, également à Marseille, est spécialisé en fruits et légumes exotiques, avec une gamme très large, pour un chiffre d'affaires de 14,5 M€ et dix-huit salariés. « L'acquisition de Kissao est une grande opportunité, explique Eric Lagache. Nous y avons rencontré une équipe compétente et disponible. Les deux entreprises ont chacune leur identité propre et leurs spécialités. Elles sont complémentaires, notamment au niveau des gammes, avec la spécificité commune d'être installées à Marseille et de toucher majoritairement les mêmes cibles. » En revanche, il est très probable qu'une « synergie logistique se produise et participe à l'amélioration de notre efficacité. » Si Nosibé faisait appel à des prestataires de service pour la logistique dans les principaux ports européens (Marseille, Rotterdam...), Kissao possède déjà un entrepôt à Marseille. « Il me semble qu'il y a un potentiel service à développer auprès de la clientèle nationale, en particulier pour les plates-formes du Sud de la France où nous sommes quasiment les seuls à y être installés logistiquement. » Dans l'immédiat, Kissao s'engagera dans la démarche FeL Partenariat, à laquelle a déjà adhéré Nosibé. Du côté de Pomona, Vincent Holveck, directeur des achats de TerreAzur, évoque une « opportunité qui s'est présentée. Cette cession ne devrait avoir aucun impact sur les bonnes relations commerciales existantes entre TerreAzur et Kissao. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Du bio et des allégations “sans” aux labels Climat : les nouvelles priorités du consommateur
Le consommateur veut désormais plus que du bio. La crise de la Covid-19 et le changement climatique ont accéléré les nouvelles…
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Asperge : une campagne 2020 atypique qui a recruté de nouveaux consommateurs
Des volumes d'asperges commercialisés en baisse, mais une consommation en hausse, à conforter en 2021 par des…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes