Aller au contenu principal

Melon charentais : l'association interprofessionnelle du melon réagit à une émission de TF1 évoquant un nom « trompeur »

Suite à la diffusion d'une émission de TF1 évoquant l'appellation « trompeuse » du melon type Charentais, l'association interprofessionnelle du melon a tenu à faire une mise au point sur ce nom.

© Philippe Gautier

Dans son émission La Matinale du 10 mai 2024, puis dans un article publié sur tf1info.fr, TF1 déplore qu’un melon type Charentais puisse être produit ailleurs qu’en Charente, parlant de pratique « trompeuse » qui pourrait « flouer le consommateur ». L'Association interprofessionnelle du melon (AIM) a réagi dans un communiqué le 16 mai, en rappelant que le type Charentais est l'appellation officielle du melon consommé majoritairement en France. « Cette dénomination est une obligation réglementaire et doit être affichée dans les rayons afin de le distinguer des autres, comme le melon type Canari ou le melon de type Piel de Sapo », note l'association.

Lire aussi : Melon : comment évolue l’assortiment en point de vente au cours de la saison ?

Comme le souligne l'AIM, le nom Charentais est tiré de son histoire mais n'est pas lié à sa zone de production. La Charente ne représente d'ailleurs que 4 % des surfaces françaises de melon. « Il est tout à fait légal et normal de trouver du melon type Charentais en provenance de différentes zones de production : Maroc et Espagne en pré-saison, puis sur un large territoire en France, de Saumur à Aix-en-Provence », poursuit l'AIM.

Lire aussi : Melon : « La stabilisation des surfaces françaises est source de satisfaction mais ne laisse en rien présager de la campagne »

L'association interprofessionnelle reconnait cependant que le nom Charentais peut apporter de la confusion. Elle a lancé depuis trois ans une procédure pour le modifier. « C’est une procédure transnationale, gérée au niveau des Nations-Unies, qui prend du temps mais permettra à terme de rassurer le consommateur dans son acte d’achat », indique l'AIM, qui corrige également certains propos de TF1 :

  • la saison française du melon s’étale de début juin à fin septembre, bien au-delà du simple mois de juillet mentionné par TF1.
  • l’affichage clairement lisible de l’origine de tout fruit et légume est obligatoire pour tout opérateur.
  • la production de melon type Charentais se fait très majoritairement en plein champ, et non sous serre comme le reportage l'assure.

Les plus lus

« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Rémy Frissant, cofondateur d’Amandera, à Medfel 2024
La bio doit-elle se réinventer ?

La bio doit revenir à ses fondamentaux et mieux communiquer envers le consommateur. C’est ce qui ressort de la conférence…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Fret ferroviaire : mort du train des primeurs Perpignan-Rungis ou arrêt temporaire ?

La liquidation de Fret SNCF met l’avenir du train des primeurs en grande incertitude. Le futur terminal mixte sur le Min de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes