Aller au contenu principal

Le salon Medfel veut revenir plus fort que jamais

La région Occitanie justifie la tenue du salon Medfel à Perpignan par de très bonnes statistiques agricoles. Il se tiendra en physique les 27 et 28 avril. Les organisateurs ont précisé le 15 février le programme des conférences et des prévisions, les têtes d’affiche et les premiers chiffres d’exposition.

Medfel en 2018.
© Philippe Gautier / Archives FLD

Le salon Medfel revient en présentiel les 27 et 28 avril 2022, au Parc des Expositions de Perpignan.

« Carole Delga, présidente de la Région, a réaffirmé sa volonté de ne pas tout centrer sur Toulouse et de laisser les événements en région, rappelle Chantal Passat, du département Agroalimentaire à Ad’Occ. De par son historique – les prévisions  Europêch’- et sa culture et son ancrage agricole, Medfel à sa place légitime à Perpignan, et ce pour les années à venir ».

Chantal Passat (département Agroalimentaire à Ad’Occ), Valérie Lemant (directrice générale de SPAS Organisation) et Vadhana Khat (responsable du salon Medfel chez SPAS Organisation), présentent l’édition à venir 2022 de Medfel.
© Capture d'écran FLD/Medfel

 

Les fruits et légumes, fer de lance de la deuxième région agricole française

Avec le regroupement des régions, l’Occitanie est devenue la plus grande de France et l’agriculture est un de ses piliers. L’Occitanie est la deuxième région de production, avec 22 Md€ de chiffre d’affaires, dont 5 Md€ l’export, et pourvoyeuse d’emplois (165 000). La filière fruits et légumes en est le fer de lance puisque selon les chiffres réactualisés après la grêle du printemps. L'Occitanie est leader en pommes (380 000 t), en prunes de bouche (45 000 t), en ail (11 000 t), en melon (110 000 t) et en pêches et nectarines (5 000 t), et deuxième en abricots (41 000 t) et en noisettes (3 000 t). « C’est en tout 1 Mt de fruits et légumes produit par ce jardin d’Eden, rappelle Chantal Passat. A ceci, il faut y ajouter l’importance de la plateforme logistique de Saint-Charles : 1,8 Mt de fruits et légumes y transitent, et sont expédiés et exportés principalement en Europe (Allemagne, Italie, Suisse). Cette forte capacité économique génère en outre 2 200 emplois ».

La place des Siqo et des démarches de qualité et des projets de nouvelles filières

L’Occitanie est aussi une région qui s’est « très tôt » engagée dans les démarches de qualité. Tous secteurs confondus, ce sont 250 signes officiels de la qualité et de l'origine (Siqo). Pour les fruits et légumes, citons en vrac et entre autres les AOP abricot du Rousillon, l’ail violet de Cadours, le chasselas de Moissac, l’oignon doux des Cévennes, la noix du Périgord, la pomme de terre primeur Béa du Roussillon ou encore les IGP haricot tarbais et de Castelnaudary, le pruneau d’Agen, l’ail rose de Lautrec et blanc de Lomagne, les Label Rouge haricot tarbais, prune reine-claude et marron du Périgord.

C'est aussi la première région en surface avec 12 000 producteurs et une croissance en surfaces de 2019 à 2022 de plus de 12 %. La filière légumes a bondi de +20 % en surfaces cultivées. D’autres démarches de qualité sont fortement engagées : Vergers Ecoresponsables, depuis 2011, et qui représentent désormais 368 000 t de pommes (quasiment 100 % de la production), 83 000 t de pêches et nectarines, 29 000 t d’abricots et 4 000 t de poires. A ceci s’ajoutent le zéro résidu de pesticides (ZRP), Demain la Terre, la haute valeur environnementale (HVE)...

Enfin, « des projets de structuration de nouvelles filières sont en cours, l’amande l’est déjà, nous avons regardé les filières à grain… Une présentation est prévue à Medfel 2022 », glisse Chantal Passat.

Medfel : des débats avec un philosophe et un spécialiste de la grande distribution

Le programme de Medfel 2022 promet d’être très riche. Comme le soulignent Valérie Lemant, directrice générale de SPAS Organisation (organisateur de Medfel depuis 2019), et Vadhana Khath, responsable du salon Medfel chez SPAS : « Depuis 5 ans, avec une explosion depuis 2-3 ans, les consommateurs présentent une exigence très forte de produits éco-responsables, bons pour l’environnement, rassurants pour la santé, appréciés gustativement. Medfel adapte donc son offre commerciale à ces attentes. A ceci s’ajoutent les très attendues prévisions de récoltes pêches nectarines et abricots et de plantations en melon. Et nous voulons être inspirants avec deux têtes d’affiches : le philosophe et haut-fonctionnaire David Djaïz et Olivier Dauvers ».

David Djaiz, essayiste et philosophe, interviendra à Medfel autour de l’agriculture française, à l’heure de la transition compétitive.

 

Le premier témoin, David Djaïz, ancien de l’ENS, de l’École Nationale d’Administration et titulaire d’un master 2 de philosophie politique de la Sorbonne, est enseignant à Sciences Po et essayiste (“Le nouveau modèle français”, “la Guerre Civile n’aura pas lieu”), interviendra sur « l’agriculture française, à l’heure de la transition compétitive », le mercredi 27 avril après-midi.

Le deuxième témoin, Oliviers Dauvers, spécialiste de la grande distribution et de la consommation, interviendra sur la stratégie des enseignes face aux exigences des consommateurs : circuits courts et de proximité, demande de démarches de qualité, réductions des phytos…, le jeudi 28 avril après-midi.

Deux tables-rondes par jour s’ajouteront aux interventions des témoins : « Affichage environnemental et bio : la controverse autour du projet Ecoscore » et « le label Bas Carbone, opportunité ou nouveau levier créateur de valeur ? » le mercredi 27 ; et « intrants chimiques : vers le tout zéro ? » et « le sol, cet autre être vivant », le jeudi 28. Des tables-rondes qui se veulent être de « vrais débats » de société.

Prévisions de récolte et de plantations : la grande distribution toujours en forte attente

Les prévisions de plantations de melon auront lieu en présentiel et en retransmission le mercredi 27 avril et les prévisions européennes de récoltes abricot le jeudi 28 avril. Enfin, les prévisions européennes de récoltes pêches nectarines seront dévoilées lors d’un webinaire le mardi 24 mai dans le cadre des Mardis de Medfel (inscription gratuite). Cela permet de décaler la date et d’être plus proche de la réalité du terrain en termes d’évolution des vergers.

Ces prévisions restent incontournables et le socle fondateur du salon Medfel (historiquement Europêch’). « La distribution en général attend ces prévisions, que nous diffusons largement et gratuitement, confirme Chantal Passat. Elles lui donnent une vision globale de ce qui va se passer et l’aident à planifier ses programmes, notamment entre les différentes origines. ».

Et de confier : « Oui, bien sûr, nous avons pensé à élargir les prévisions à d’autres filières : l’ail en prévision ou en bilan de campagne, le projet prune qui était bien avancé… Mais deux ans de Covid nous ont un peu mis en stop. Mais on n’exclut pas du tout cet élargissement. Il faut “juste” trouver des organisations qui acceptent de participer et de donner les chiffres ».

Medfel : une offre d’exposition qui se veut riche et dans l’air du temps

Comme chaque année, des visites d’exploitations agricoles seront organisées avant le salon. La traditionnelle soirée de la marque régionale Sud de France est aussi prévue. Et Medfel se tient prêt à accueillir, comme chaque année, les événements convergents des AOP si ces dernières en manifestent le besoin.

200 exposants sont attendus et 150 étaient déjà engagés au 15 février 2022. « 60 % des exposants sont des locaux de la région Occitanie, dont 47 % de nouveaux exposants, ce qui est un vrai facteur d’innovation », précise Vadhana Khath. En termes d’exposants étrangers, seuls l’Espagne et le Maroc sont pour le moment représentés mais « la situation sanitaire s’améliore partout donc nous avons bon espoir ».

Les organisateurs comptent donc mettre l’accent sur les innovations avec le Lab Innov’, dédié aux startup sur les éco-innovations (sont déjà inscrits entre autres Pandobac, Bio Track, Alternativ’Plasic, Akanea…) et les emballages éco-conçus. Le bio (15 % de producteurs exposants) avec déjà Uni-vert, Imago, Force Sud, Legros Bio, Agrosemences (Paca), Agrucorse (Corse)… sera mis en avant dans la communication.

Les organisateurs attendent 5 000 visiteurs. « A titre de comparaison, les Mardis de Medfel, l’édition digital du salon l’année dernière, avait rassemblé 1 250 participants de 39 pays, ce qui est un très beau score, se réjouit Valérie Lemant. En général, les webinaires totalisent 250 inscrits pour seulement 30 à 50 % qui y assistent réellement. Les gens ont hâte de se retrouver à Medfel donc nous ne sommes pas inquiets ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Emballages plastique : vers l’annulation de l’interdiction pour les fruits et légumes ?
Le Conseil d’Etat a recommandé l’annulation du décret instituant l’interdiction de ventes des fruits et légumes dans un emballage…
La Cité maraîchère est implantée dans le quartier Marcel Cachin, composé de grands ensembles HLM des années 1960, rénové récemment.
Seine-Saint-Denis : la Cité maraîchère de Romainville au cœur de la ville
En Seine-Saint-Denis, la Cité maraîchère de Romainville est une expérimentation agricole urbaine unique. Propriété de la…
Epreuve d'artisteCité gastronomie Paris Rungis
Cité de la gastronomie Paris-Rungis : premier coup de pioche en 2024
Nouvel équipement au sein d’un quartier animé de sept hectares, la Cité de la gastronomie Paris-Rungis ouvrira ses portes en 2027…
Le prix des palettes et des emballages bois n’est pas près de baisser
Si le prix de matière première est en baisse, celui de l’énergie et d’autres intrants, comme la main d’œuvre, va toujours…
70% des surfaces de serres de tomate chauffées au gaz sont équipées de cogénération.
Tomate sous serre : y aura-t-il assez de gaz cet hiver ?
Les serristes utilisant la cogénération sont très inquiets concernant les prix mais aussi la disponibilité en gaz cet hiver, même…
Biomonde : « Les fruits et légumes bio sont un des moteurs de la distribution bio », selon Sönam Walterspiler
Dans une période troublée pour la filière bio, Biomonde se veut au plus près de ses adhérents et soutient les magasins qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes