Aller au contenu principal

Maraîchage : optimiser l’implantation des couverts végétaux

La pratique des couverts végétaux en cultures maraîchères apporte de nombreux bénéfices. Délicate à maîtriser, elle fait l’objet de nombreux travaux d’expérimentation, comme ceux de l’Acpel en Charente-Maritime.

Les couverts végétaux peuvent être un moyen d’enrichir le sol en matière organique, de limiter le développement des adventices, de moins travailler le sol, de le protéger contre l’érosion ou encore de capter l’azote.  © Acpel
Les couverts végétaux peuvent être un moyen d’enrichir le sol en matière organique, de limiter le développement des adventices, de moins travailler le sol, de le protéger contre l’érosion ou encore de capter l’azote.
© Acpel

Les couverts végétaux, répandus en grandes cultures, le sont encore peu en maraîchage. « Cette technique semble plus difficile à mettre en œuvre en maraîchage en raison d’une succession de cultures et d’espèces cultivées plus sensibles à la compétition », constate Samuel Ménard, chargé de projet AB à l’Acpel, station d’expérimentation légumière en Charente-Maritime. Les couverts suscitent néanmoins l’attention de nombreux producteurs, qui voient en eux un moyen d’enrichir le sol en matière organique, de limiter le développement des adventices, de moins travailler le sol, de le protéger contre l’érosion, de capter l’azote… Le positionnement du couvert par rapport à la culture est déterminant. Il peut ainsi être implanté après la récolte, avant la récolte directement dans la culture, ou encore avant l’implantation de la culture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’idée d’une aquaponie «commerciale» a émergé en France au travers du programme de recherche de l' Itavi et divers projets privés.  © ITAVI
Un essai prometteur sur la culture de tomate en aquaponie
L’aquaponie produit des poissons et des légumes. Un essai de l’Itavi a permis de produire des tomates sans apport d’engrais…
« 20% des légumes sont destinés aux restaurants qui pourront notamment valoriser les légumes non vendables en frais », expliquent Maxime Lefebvre (à gauche) et Christophe Godineau.   © Véronique Bargain - FLD
Maraîchers et restaurateurs créent une coopérative à Nantes
En région nantaise, les salariés d’un restaurant et des maraîchers ont créé une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif)…
plateforme frais er local
Lancement de la plateforme « Frais et local »

A l’occasion de ses vœux à la presse le 12 janvier, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a présenté la…

Le Synabio veut aller plus loin que la réglementation
Le Synabio a publié dix-neuf indicateurs de progrès pour que les entreprises aillent plus loin que la réglementation en termes de…
L’image de Bonduelle au plus haut sur les réseaux sociaux

Agence conseil en stratégies de contenus, Ultramedia édite un baromètre qui classe les plus grandes…

La récolte 2020 des racines de ginseng, issues  de semis de 2014, permettra à Sylvain Latapie et Yohan Benoît de développer la gamme  de produits de Jardins d'Occitanie.  © RFL
Jardins d’Occitanie produit et valorise du ginseng français
Jardins d’Occitanie s’est armé de patience pour développer un projet d’agro-chaine autour du ginseng, plante asiatique médicinale…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes