Aller au contenu principal

Mangue d’Afrique de l’Ouest : pourquoi la SIIM a-t-elle fait le choix du port de Dunkerque ?

Depuis le 5 mai 2024, les mangues de Côte d’Ivoire, du Mali et du Burkina Faso importées par la SIIM, filiale du groupe Omer-Decugis & Cie, sont principalement débarquées au Terminal des Flandres du Grand Port Maritime de Dunkerque. Jean-François Vallet, directeur commercial de la SIIM, explique les raisons de ce choix.

La SIIM est l’un des opérateurs majeurs de la mangue d’Afrique de l’Ouest : elle est impliquée dans l’exportation et la commercialisation d’environ 30% des volumes exportés depuis cette région.
© Omer-Decugis & Cie

La mangue d’Afrique de l’Ouest fait son grand retour au port de Dunkerque. La SIIM, filiale du groupe français Omer-Decugis & Cie, a fait en effet le choix, depuis le 5 mai, de faire débarquer ses mangues de Côte d’Ivoire, du Mali et du Burkina Faso à Dunkerque, au terminal des Flandres. 

Ce sont donc 10 000 tonnes sur toute la saison qui seront réceptionnées dans le port du Nord de la France, à destination de tous les pays d’Europe. Une situation rendue possible grâce à l’intégration du port de Dunkerque dans le service de la compagnie maritime MSC* entre l’Europe du Nord et la côte ouest-africaine en début d’année 2024.

*Deux compagnies maritimes desservent Dunkerque sur leurs lignes Afrique de l’Ouest-Europe du Nord : MSC et la CMA-CGM.

« Partenaires de la compagnie maritime MSC pour nos campagnes d’exportation de mangues d’Afrique depuis 2020, nous sommes particulièrement satisfaits d’avoir pu accompagner l’introduction de cette escale fondamentale à l’approvisionnement du marché européen », a précisé Vincent Omer-Decugis, président-directeur général d’Omer-Decugis & Cie.

 

Les ports du Nord de l’Europe, « engorgés » 

« Nous avions déjà testé le port de Dunkerque il y a quelques années, pendant plusieurs campagnes qui s’étaient très bien passées », rappelle Jean-François Vallet, directeur commercial de la SIIM, joint par FLD. En revanche, le report des lignes maritimes, les années suivantes, vers les ports du Nord de l’Europe avait contraint l’importateur d’y faire transiter ses mangues. 

« Le choix d’un port est avant tout dicté par la qualité des services proposés par les compagnies maritimes, notamment en termes de temps de transit du port d’origine au port d’arrivée, élément essentiel de la logistique de la ferme jusqu’à la destination finale », nous explique Jean-François Vallet. 

Anvers et Rotterdam sont depuis de nombreuses années les ports privilégiés d’arrivée des fruits en Europe du Nord. « Le port de Dunkerque dispose cependant d’atouts indéniables, avec notamment un accès direct à la mer, sans contraintes de marées, et permettant donc une rotation rapide des navires ».

 

Pourquoi la SIIM a-t-elle fait le choix de Dunkerque ?

Le choix conjoint de desservir Dunkerque par MSC et la SIIM pour cette campagne de mangues s’est appuyé sur « la qualité des infrastructures et des services logistiques » qui y sont proposés. Jean-François Vallet souligne aussi « la fiabilité » du premier port fruitierf français, disposant d’équipes opérationnelles « compétentes et engagées »
Le port de Dunkerque se trouve à 14 jours de bateau de l’Afrique de l’Ouest, et l’escale hebdomadaire de la ligne MSC à Dunkerque se fait dans la nuit du dimanche au lundi, en début de semaine donc. 

Une configuration qui permet aussi de réduire l’impact transport et carbone des fruits à destination du marché français par rapport aux ports du Nord de l’Europe, puisque les installations de la SIIM à Rungis ne sont distantes de Dunkerque que de 300 kilomètres.

2 000 mangues distribuées à Dunkerque : afin de célébrer l’arrivée de la mangue sur le territoire dunkerquois et permettre aux habitants de la découvrir de façon privilégiée et exclusive, le groupe Omer-Decugis & Cie et le Grand Port Maritime de Dunkerque organiseront une campagne de street-marketing le 1er juin à l’occasion de la Fête de la Mer, quai de la Citadelle. A cette occasion, 2 000 mangues, spécialement stickées à l’effigie du célèbre corsaire dunkerquois Jean Bart, seront distribuées aux passants. Tous les bus de la ville ont par ailleurs été parés de la campagne publicitaire “La mangue débarque à Dunkerque”, créee conjointement par le GPMD et le Groupe Omer-Decugis


Quel bilan pour cette campagne 2024 de mangue d’Afrique de l’Ouest ? 

Chaque semaine, ce sont jusqu’à 80 conteneurs de mangue de Côte d’Ivoire, du Mali et du Burkina Faso qui auront été débarqués en phase de pic de campagne à Dunkerque, pour environ 10 000 tonnes au total – 500 containers. Pour le marché français, ces mangues sont ensuite acheminées à Rungis, dans les installations de la SIIM, où elles auront été affinées en chambres de mûrissage, sélectionnées par maturité avant d’être éventuellement reconditionnées et finalement commercialisées.

Pour cette campagne 2024 d’Afrique de l’Ouest, Jean-François Vallet évoque « une belle qualité » des fruits, et « un volume globalement en augmentation par rapport à l’année précédente, mais toutefois moindre que les premières estimations de nos équipes de production sur place »

« Une campagne 2024 de mangue d'Afrique de l'Ouest qui se déroule donc bien à tous les points de vue  » Jean-François Vallet, directeur commercial de la SIIM.

La mangue bénéficie en outre d’un capital sympathie des consommateurs. Fruit plaisir, disponible toute l’année, elle est désormais l’un des poids lourds du rayon exotique, avec la banane, l’ananas et l’avocat*. 

*Ces 4 fruits, parfois désignés par le terme BAMA, représentent 90 % du marché des exotiques.

La SIIM est l’un des opérateurs majeurs de la mangue d’Afrique de l’Ouest : elle est impliquée dans l’exportation et la commercialisation d’environ 30 % des volumes exportés depuis cette région. Outre les 10 000 tonnes de mangues qui passent désormais par Dunkerque, le reste de la production exportée continuera son chemin dans les bateaux de la MSC, desservant notamment les ports de London Gateway et Rotterdam, pour un volume total exporté par la SIIM pendant cette campagne d’Afrique de l’Ouest de plus de 12 000 tonnes

Une campagne de mangue va durer 5 à 6 semaines pour chaque zone de production. La campagne printanière débute avec la mangue d’Afrique de l’Ouest : Côte d’Ivoire, Mali et Burkina Faso, avant de remonter un peu plus vers le nord-ouest du Sahel avec le Sénégal. C’est ensuite la zone méditerranéenne qui prend le relais, avec les productions israéliennes puis espagnoles. C’est ensuite la campagne d’Amérique latine qui commence, avec les productions brésiliennes, de septembre jusqu’à fin décembre, et enfin les productions du Pérou qui, grâce à ses trois zones de production, est présent de janvier à avril. La SIIM, spécialiste de la mangue, gère donc au cours d’une année plusieurs campagnes de mangue, avec des conditions et des contraintes différentes.

Les plus lus

« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Rémy Frissant, cofondateur d’Amandera, à Medfel 2024
La bio doit-elle se réinventer ?

La bio doit revenir à ses fondamentaux et mieux communiquer envers le consommateur. C’est ce qui ressort de la conférence…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Fret ferroviaire : mort du train des primeurs Perpignan-Rungis ou arrêt temporaire ?

La liquidation de Fret SNCF met l’avenir du train des primeurs en grande incertitude. Le futur terminal mixte sur le Min de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes