Aller au contenu principal

Recyclage
[Macfrut 2022] Les marchés de gros entament le dialogue avec le Consortium national des emballages plastiques

Premiers échanges positifs entre marchés de gros et Conip, pionnier du recyclage des emballages plastiques en Italie, à l’occasion du salon Macfrut.

La force du Consortium Conip est d'avoir impliqué dans son circuit tous les acteurs (producteurs, utilisateurs, collecteurs et recycleurs de caisses et palettes plastiques) et d'avoir créé un réseau capillaire de plateformes de collecte.
© Philippe Gautier-FLD

Créé en 1998, Conip est le premier consortium indépendant de producteurs de caisses en plastique, reconnu depuis 1999 par le Ministère italien de l'Environnement. Sa particularité est de produire des caisses et des palettes en polyoléfine 100% recyclable et recyclé grâce à l’adoption du système « boucle fermée ». Impliquant  tous les principaux acteurs des chaînes d’approvisionnement (producteurs, utilisateurs, collecteurs et recycleurs de caisses en plastique et de palettes), le consortium a aussi créé son propre réseau de plateformes de collecte au niveau national, parvenant ainsi à éliminer les coûts logistiques pour les opérateurs.

A l’occasion du salon Macfrut, du 4 au 6 mai dernier, Conip a convié plusieurs responsables de marchés de gros italiens afin d’étudier la possibilité d’un partenariat qui permettrait de les faire entrer dans cette boucle vertueuse. 

Le commerce de gros, un rôle charnière

Domenico D’Aniello, président de Conip explique : « Le marché de gros en fruits et légumes est un point fondamental où la plupart des emballages des producteurs sont concentrés. Nous voulons les utiliser pour collecter les caisses en plastique en fin de vie et commencer à les recycler, évitant ainsi la réutilisation inappropriée des emballages usagés, ce qui n’est pas autorisé par la loi italienne ». Par ailleurs, le système de collecte de Conip offre un avantage économique aux marchés. « Pour nous, les déchets ne sont pas des déchets mais une ressource, tirant le meilleur parti des emballages en fin de vie, renchérit Fabiola Mosca, directrice de Conip, Notre Consortium a toujours atteint et dépassé les objectifs de recyclage imposés par la loi, et en 2021, il a recyclé 75% de ses emballages »

Les marchés de gros ont répondu favorablement à la proposition de Conip : de gauche à droite, Enzo Addessi (Marché de Fondi), Valentino di Pisa (Fedagromercati), Alessio de Amicis (marché de Rome), Alessandro Giunchi (marché de Cesena)
© Philippe Gautier-FLD

Une réponse positive des marchés italiens

Les marchés de gros ne sont pas novices dans la récupération des emballages plastiques, mais tous les interlocuteurs ont reconnu que beaucoup restait encore à faire. Ainsi, Alessandro Giunchi, président du marché de gros de Cesena, rappelle : « Nous avions déjà essayé de valoriser et recycler des emballages, mais nous nous sommes heurtés aux difficultés de la législation qui traite les déchets. Nous ne pouvons donc qu’être en faveur de l’initiative de Conip car les emballages plastiques peuvent être une grande ressource ». Techniquement, dans la perspective de la mise en place de ce service, les emballages prélevés sur les marchés seraient expédiés vers un centre de collecte de Conip : celui le plus proche possible du marché afin de réduire au maximum le coût logistique et l’empreinte carbone du transport.

Adapter la collecte à l’activité du marché

Sur le papier, les marchés de gros italiens peuvent être une source importante de matière plastique à recycler. D’ailleurs, Alessio de Amicis, directeur du Centre agroalimentaire de Rome a posé la question de la capacité d’absorption des emballages de Conip, compte tenu de l’importante activité du marché de gros romain. Domenico D’Aniello a évoqué la possibilité d’expédier sur deux centres de collecte, le réseau de Conip le permettant. En tout cas, Enzo Addessi, PDG du marché de Fondi a tout de suite entrevu la possibilité d’une insertion facile du système dans sa structure. C’est de bon augure pour la suite.   

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

La France perd sa seule usine de transformation des artichauts
La seule usine française (installée en Bretagne) assurant la transformation des artichauts a fermé ses portes. Un manque à gagner…
Entre Le Marché de Léopold et les Comptoirs de la Bio, c’est fini !
Le Marché de Léopold table désormais sur son modèle actionnarial et opérationnel pour assurer son développement.
bananes équitables en rayon
100 % certifiées et projets pilote en production : comment Lidl s’engage pleinement pour la banane ?
Biodiversité, rémunération, environnement, pesticides… Lidl France s’est engagé dans la responsabilisation de ses filières de…
Pommes de terre bio : « Il est urgent de relancer la consommation !»
La baisse de consommation et les incertitudes sur les rendements amènent certains opérateurs à se désintéresser de la pomme de…
Légumes de France appelle son réseau à effectuer des relevés de prix et d'origine en magasins
Le syndicat Légumes de France veut vérifier les prix pratiqués en magasin, ainsi que la place des productions françaises vis-à-…
« On observe moins de pucerons sur pommier en présence de romarin »
Sylvaine Simon, ingénieure de recherche INRAE, expose les résultats d'un essai mené dans un verger de pommiers bio, visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes