Aller au contenu principal

Pomme de terre de conservation
L’UNPT s’inquiète pour la qualité et la quantité de la récolte

De nombreux producteurs de pommes de terre ne pourront pas honorer leurs contrats. Le syndicat appelle à la discussion avec les acheteurs.

© Pixabay

Alors que la commercialisation des pommes de terre de conservation débute, l’UNPT s’alarme, dans un communiqué du 14 août, des conditions météorologiques et de leurs impacts sur la récolte. Malgré des surfaces annoncées en hausse de +3,6% sur un an en France (+ 1% pour les cinq pays du NEPG), la production finale devrait s’élever entre 5,2 et 5,7 Mt. Du fait de l’épisode caniculaire de ces dernières semaines, les rendements sont en forte baisse. Selon les prélèvements de l’UNPT début août, ils atteignaient en moyenne 32 t/ha (-7% par rapport à la moyenne quinquennale). « Les rendements sont très hétérogènes d’une parcelle à l’autre. Les désordres physiologiques seront également à suivre de près cette année », précise le syndicat.

De nombreux producteurs risquent de ne pas pouvoir honorer leurs contrats, et l’UNPT demande une nouvelle fois que des discussions se mettent en place au sein de la filière : « La double-peine (absence de rendement et obligation de rachat sur le marché libre, à des prix potentiellement élevés) ne peut pas être tolérée. Ces discussions doivent également se mettre en place au niveau des organisations européennes concernées (…) avec des aménagements des cahiers des charges. »

Les syndicats en Belgique et en Allemagne observent des démarches similaires. Le NEPG (producteurs du nord-ouest européen) a aussi appelé à une approche européenne de ces discussions dans un communiqué du 13 août et suggère au groupe de travail Pomme de terre du Copa d’entamer des discussions avec Europatat (commerce) et l’Euppa (transformateurs).

« Une sécheresse extrême et des températures records ont été observées dans les principaux pays producteurs en Europe. La prochaine récolte sera beaucoup plus faible, et que les problèmes de qualité constitueront un défi majeur à relever », souligne le NEPG. Le rendement sur l’ensemble des pays du NEPG pourrait être inférieur de 15 à 25 % à la moyenne pluriannuelle, même s’il est encore trop tôt pour estimer très précisément la récolte 2018.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes