Aller au contenu principal
Transformation

Les volumes non contractualisés ont coûté cher à McCain

Face à une campagne déficitaire et un secteur de l'industrie très demandeur de pommes de terre, les prix sur le marché libre ont atteint des sommets.

Chez McCain, le travail de la pomme de terre, c'est tout un art, du champ à l'assiette. Et comme pour tout produit vivant, « la pomme de terre peut être capricieuse et chaque année est différente ». L'entreprise canadienne a ainsi fait les frais d'une campagne 2012 déficitaire. Fin juillet, des stocks vides ont poussé McCain à arrêter sa production de frites surgelées quelques semaines. « Notre usine à Harnes (Pas-de-Calais) fonctionne 24 h sur 24, 7 jours sur 7, grâce à la rotation de cinq équipes, explique Laurent Ferre, directeur commercial Food Service de McCain. Elle ferme deux semaines l'été, au moment de la transition avec la nouvelle campagne. Cette année, en raison d'un manque précoce de marchandises, la fermeture a duré trois semaines.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su