Aller au contenu principal

Banane
Les trois mûrisseries de Canavese dans le giron de Fruidor

À Fruit Logistica, Xavier Martin, directeur opérationnel de l’UGPBAN, est revenu pour FLD sur le très récent rachat des trois mûrisseries de Canavese par le réseau Fruidor.

Xavier Martin, directeur opérationnel de l’UGPBAN. © Julia Commandeur - FLD
Xavier Martin, directeur opérationnel de l’UGPBAN.
© Julia Commandeur - FLD

L’UGPBAN, avec Fruidor, se revendique le premier réseau de mûrisseries français, avec neuf mûrisseries pour 185 000 t mûries en 2019. Et le groupe ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’il a annoncé avoir acquis en ce début d’année les trois mûrisseries de l’entreprise Canavese (cf. FLD Hebdo du 6 février). Situés à Aubagne, Marseille et Valence, ces trois sites représentent un potentiel global de 39 000 t de bananes. « Nous progressons fortement sur nos volumes mûris puisque nous étions à 162 000 t en 2018, se réjouit Xavier Martin, directeur opérationnel de l’UGPBAN. Nous projetons pour 2020 de mûrir 195 000 t de bananes dans notre réseau Fruidor plus les 30 000 t des trois mûrisseries de Canavese, soit plus de 225 000 t. »

Kini pour se renforcer sur l’origine africaine

Sous le nom de Murissol (« les mûrisseries du soleil »), ces trois nouvelles mûrisseries constituent pour le moment une filiale à 100 % de Fruidor. « Nous avons également racheté la marque Kini qu’on souhaite conserver, ainsi que les effectifs, précise Xavier Martin. Les plantations de Canavese en Côte d’Ivoire ont été vendues à quelqu’un d’autre mais l’UGPBAN a déjà l’équivalent de 100 000 t de bananes de ce pays : trois planteurs antillais qui se sont installés il y a cinq ans, ainsi qu’un partenaire local – le groupe belge Sipef – avec qui on travaille de manière historique. »

La stratégie de ce rachat ? « Consolider notre part de marché dans une région de France où nous sommes traditionnellement peu présents [la banane antillaise se consomme historiquement plus dans le nord de la France, la banane africaine dans le Sud, NDLR], en faisant croître la présence de la banane de Guadeloupe et de Martinique, et en consolidant notre banane africaine. »

Par ailleurs, concernant le reste du réseau de mûrisseries, après son déménagement de Rezé (Loire-Atlantique) en périphérie du nouveau Min, Fruidor annonce « projeter de construire » à Bordeaux. « Nous avons identifié le terrain, nous nous donnons deux ans. » La capacité y serait de 35 000 t mûries.

L’UGPBAN a aussi présenté Pointe d’Or, sa nouvelle variété bio. Rendez-vous au Sia pour plus d’infos.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Mathieu Lancry
Mathieu Lancry (coopérative Norabio) : « La contractualisation avec Biocoop permet d’éviter toute spéculation »
Marché du bio, impact de la Covid-19, et produits équitables : Mathieu Lancry, président de Norabio et administrateur de Biocoop…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Les carottes de Noriap sont mises en marché par Kultive sous la marque "Carottes Ch'tis".  © Noriap
Noriap se lance dans la carotte pour le marché du frais
Après un test considéré comme concluant par la coopérative picarde, les surfaces sont appelées à doubler pour la prochaine…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes