Aller au contenu principal

Fruits d’été
Les producteurs de fruits à noyau visitent des magasins et protestent contre les opérations “prix coûtant”

Des arboriculteurs ont rendu visite à des commerçants pour échanger « sur le terrain ». Carrefour et Super U ont été visités.

© Philippe Gautier-FLD (photo d'archive)

Suite aux démarches qui ont eu lieu la semaine dernière auprès des dirigeants des enseignes françaises de distributeurs concernant les opérations de promotions à prix trop bas sur les fruits d’été, des producteurs de fruits à noyau se sont rendus dans des magasins Carrefour et Super U pour échanger avec des commerçants sur le sujet, à l’initiative de la FRSEA Rhône-Alpes, rapporte un communiqué de presse AOP Pêches et Abricots de France/Gefel/FNPF du 22 juin.

Les arboriculteurs ont pu constater que les prix de vente ne reflétaient pas la situation du marché. Les organisations rapportent dans leur communiqué que de l’aveu même de certains directeurs de magasins, « ces opérations n’ont pas d’intérêt ; elles font perdre de l’argent au magasin ».  Le taux de marge est si faible, entre le prix de cession du producteur et le prix de vente consommateur, annoncé à grand renfort de publicité, que tout le monde y perd.

 

« On constate parfois que le coût du transport entre le lieu d’expédition et le point de vente n’est pas compté. Idem pour les coûts de passage par les plates-formes. Dans ce cas de figure, c’est l’application du Seuil de Revente à Perte (SRP) mis en application depuis quelques mois par les distributeurs à la suite de la loi Egalim 2, qui constitue la marge et permet de couvrir les coûts de transport. Des pratiques parfaitement illégales que les producteurs entendent dénoncer dans les prochains jours », dénoncent l’AOP Pêches et Abricots de France, la Gefel et la FNPF.

Les plus lus

Le capteur Burkard permet une détection et un dénombrementdes spores de mildiou dans l’air.
Comment mieux contrôler le mildiou de l'oignon
Le pro­jet Orion a permis de tester plusieurs leviers pour contrôler le mildiou de l’oignon. Les adjuvants jouent un rôle…
« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Pomme : la nouvelle variété Soluna, petite sœur de Pink Lady, et sa robe bordeaux à la conquête du marché français ?

Soluna est une nouvelle variété de pomme sous marque par TopStar. Les Australiens ont réalisé une première saison commerciale…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes