Aller au contenu principal

Relations commerciales
Les nouveaux accords avec Bercy provoquent la colère de la filière agroalimentaire

Afin d’éviter de se voir éventuellement assignée, la distribution française – sauf Leclerc – s’est engagée à clarifier certaines pratiques estimées abusives à l’égard de ses fournisseurs.

La semaine dernière, Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat en charge du Commerce et de l’Artisanat, avait réuni la fine fleur de la distribution française (sauf Leclerc) pour la signature d’engagements de la GMS visant à clarifier certaines pratiques récentes considérées comme litigieuse par la DGCCRF : les entrepôts déportés (relevant d’un logisticien tiers), la mise en œuvre des pénalités et les garanties de marge. Sur le premier point, les distributeurs s’engagent à plafonner les prestations logistiques qu’ils peuvent facturer aux fournisseurs, à instaurer un délai de prévenance (trois mois) avant la mise en œuvre de nouvelles modalités logistiques et à partager les informations liées aux coûts de cette activité. D’autre part, le taux de freinte (somme forfaitaire déduite par le distributeur pour compenser la perte de fruits et légumes au cours de la livraison ou le stockage) devra être défini au préalable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Victor Lallement et Quentin Blochard ont réhabilité un kilomètre de galerie pour redémarrer la production de champignon dans les mines d'ocre.
Une nouvelle champignonnière bio dans le Vaucluse
Victor Lallement et Quentin Blochard remettent les champignons à l’honneur dans le Luberon en réhabilitant une mine d’ocre pour…
Le brocoli Bimi à la conquête du marché français
Le producteur Picvert et le sélectionneur Sakata se sont engagés ensemble pour développer la production origine France de la…
Coo'Alliance
Nouvelle-Aquitaine : six OP unies pour fournir la restauration collective
La nouvelle entité Coo’Alliance veut peser dans l’approvisionnement f&l de la restauration collective en Nouvelle-Aquitaine.…
Loire-Atlantique : des producteurs de Vitaprim et Nanteurop créent une OP 100 % bio
Le 1er janvier, une nouvelle OP 100 % bio sera créée en Loire-Atlantique. Objectif : assurer la fiabilité de l’offre en bio et…
La performance environnementale est un des gros points forts de la micro-injection sécurisée (En photo, test de migration en culture de kiwi).
La micro-injection dans le tronc, voie d’avenir pour la protection phytosanitaire des vergers ?
La micro-injection sécurisée fait partie des méthodes d’application de produits phytosanitaires actuellement étudiées en…
Geoffrey et Claire Andna gèrent l’îlot de la Meinau, au cœur de l’agglomération strasbourgeoise, ce qui rend possible les livraisons à vélo.
Maraîchage : Claire et Geoffrey Andna cultivent au cœur de Strasbourg
L’îlot de la Meinau accueille jusqu’à 250 personnes par jour. Ici, aux portes d’un bassin de consommation de 40 000 personnes,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes