Aller au contenu principal

Relations commerciales
Les nouveaux accords avec Bercy provoquent la colère de la filière agroalimentaire

Afin d’éviter de se voir éventuellement assignée, la distribution française – sauf Leclerc – s’est engagée à clarifier certaines pratiques estimées abusives à l’égard de ses fournisseurs.

La semaine dernière, Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat en charge du Commerce et de l’Artisanat, avait réuni la fine fleur de la distribution française (sauf Leclerc) pour la signature d’engagements de la GMS visant à clarifier certaines pratiques récentes considérées comme litigieuse par la DGCCRF : les entrepôts déportés (relevant d’un logisticien tiers), la mise en œuvre des pénalités et les garanties de marge. Sur le premier point, les distributeurs s’engagent à plafonner les prestations logistiques qu’ils peuvent facturer aux fournisseurs, à instaurer un délai de prévenance (trois mois) avant la mise en œuvre de nouvelles modalités logistiques et à partager les informations liées aux coûts de cette activité. D’autre part, le taux de freinte (somme forfaitaire déduite par le distributeur pour compenser la perte de fruits et légumes au cours de la livraison ou le stockage) devra être défini au préalable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Maraîchage : les semis papier à l’essai
La technique des semis papier en maraîchage bio a été expérimentée en 2019 par la station d’expérimentation du Sileban, en…
Hauts-de-France : Premières certifications produit HVE Niveau 3 pour Natur’Coop
Quatre légumes de la coopérative nordiste disposent de la précieuse certification. D’autres devraient suivre dans les deux…
Agroécologie et bio : devant la multiplicité des labels, il y a un besoin urgent de communiquer… sans les emballages !
Le CTIFL a organisé le 1er février un webinaire sur l’agroécologie et les fruits et légumes, pour faire suite à celui du 17…
Les producteurs anticipent la disponibilité de la main-d’œuvre saisonnière
Les producteurs de fruits et légumes tentent d’anticiper et de sécuriser la disponibilité de la main-d’œuvre…
layani
Stéphane Layani, président-directeur général de la Semmaris : « Défendre le modèle vertueux des marchés de gros »
Effet Covid-19, « train des primeurs », développement en région… Stéphane Layani évoque aussi la réflexion en cours concernant un…
Crues en Lot-et-Garonne : d'importants dégâts encore difficilement évaluables pour les producteurs de fruits et légumes
La crue exceptionnelle de la Garonne en Lot-et-Garonne va compromettre de nombreuses cultures. Les pertes de récoltes de légumes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes