Aller au contenu principal

Produits d’import
Les fruits d’été d’Espagne ont la faveur du commerce

L’Espagne a la baraka, du moins en fruits d’été. Les variétés précoces de France et d’Italie ont beaucoup souffert des coups de chaleur. Les relations commerciales sont « percluses » de litiges.

Cette année, la valorisation des fruits d’été s’apparente à une compétition. Toutes les équipes ne sont pas logées à la même enseigne. L’Espagne est dans le peloton de tête. La qualité est en progrès en variétés de pleine saison. Le prix minimum est bien défendu car les deux premiers discounters européens ont passé commande à un prix de 0,92 à 0,95 € départ en calibre C. Ce prix est assez attractif pour le secteur.
Dans ces conditions, les coopératives ne souhaitent plus servir les autres clients à moins de 1/1,10 € franco Perpignan. En effet, les frais d’approche sont supérieurs. Par ailleurs, la plupart des opérateurs espagnols n’ont pas assez de fruits pour pratiquer le PAV. Même dans la catégorie des pêches plates “Paraguayos”, les pays de l’Est prennent d’assez grosses quantités pour assurer un prix minimum de 1,25 €. Le consommateur polonais semble accepter facilement ce type de fruit.

Paralysie avec les litiges

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Victor Lallement et Quentin Blochard ont réhabilité un kilomètre de galerie pour redémarrer la production de champignon dans les mines d'ocre.
Une nouvelle champignonnière bio dans le Vaucluse
Victor Lallement et Quentin Blochard remettent les champignons à l’honneur dans le Luberon en réhabilitant une mine d’ocre pour…
Loire-Atlantique : des producteurs de Vitaprim et Nanteurop créent une OP 100 % bio
Le 1er janvier, une nouvelle OP 100 % bio sera créée en Loire-Atlantique. Objectif : assurer la fiabilité de l’offre en bio et…
Geoffrey et Claire Andna gèrent l’îlot de la Meinau, au cœur de l’agglomération strasbourgeoise, ce qui rend possible les livraisons à vélo.
Maraîchage : Claire et Geoffrey Andna cultivent au cœur de Strasbourg
L’îlot de la Meinau accueille jusqu’à 250 personnes par jour. Ici, aux portes d’un bassin de consommation de 40 000 personnes,…
Malgré le retour à la normale, la consommation responsable se maintient
La 3e édition du baromètre Max Havelaar de la transition alimentaire montre un petit tassement par rapport à 2020 des…
Lou Légumes triple ses capacités de production de champignons
Avec la construction d’une 2e champignonnière en Mayenne, d’une 3e en Haute-Loire, la reprise de Letocart en Loir-et-Cher et une…
Rungis : Banagrumes agrandit sensiblement sa surface d’exploitation

Le grossiste Banagrumes vient de faire l’acquisition de trois nouvelles portes (anciennement…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes