Aller au contenu principal

Belgique
Les criées flamandes retirent du marché les endives de catégories II et B1

En retirant les endives de basse qualité, les cadrans belges veulent enrayer la spirale baissière du prix du chicon. Un remède de cheval pour une filière sinistrée.

La crise qui touche actuellement la filière endives est européenne. Les producteurs en Belgique semblent avoir pris le taureau par les cornes. Dans un courrier en date du 3 avril, Lava, l’organisation représentant les six plus importantes criées du pays, annonçait la prise de mesures drastiques pour essayer de rétablir la situation. La première est certainement la plus emblématique : les endives de catégories II et B1 sont retirées de la vente et ne sont plus commercialisées depuis le 8 avril. D’autre part, en ce qui concerne la qualité AB, celle-ci ne peut être vendue si le prix moyen cadran (Veiling Réo, Brava et Malines) de l’endive Flandria est inférieur à 0,40 €/kg. Cependant, si ce dernier est supérieur à 0,45 €/kg, elle peut alors être commercialisée. Avec ces mesures, la filière flamande tente de faire remonter le prix moyen en n’offrant aux acheteurs que des endives de haute qualité. La criée Brava met en marché 25 000 t d’endives par an.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Victor Lallement et Quentin Blochard ont réhabilité un kilomètre de galerie pour redémarrer la production de champignon dans les mines d'ocre.
Une nouvelle champignonnière bio dans le Vaucluse
Victor Lallement et Quentin Blochard remettent les champignons à l’honneur dans le Luberon en réhabilitant une mine d’ocre pour…
Loire-Atlantique : des producteurs de Vitaprim et Nanteurop créent une OP 100 % bio
Le 1er janvier, une nouvelle OP 100 % bio sera créée en Loire-Atlantique. Objectif : assurer la fiabilité de l’offre en bio et…
Geoffrey et Claire Andna gèrent l’îlot de la Meinau, au cœur de l’agglomération strasbourgeoise, ce qui rend possible les livraisons à vélo.
Maraîchage : Claire et Geoffrey Andna cultivent au cœur de Strasbourg
L’îlot de la Meinau accueille jusqu’à 250 personnes par jour. Ici, aux portes d’un bassin de consommation de 40 000 personnes,…
Malgré le retour à la normale, la consommation responsable se maintient
La 3e édition du baromètre Max Havelaar de la transition alimentaire montre un petit tassement par rapport à 2020 des…
Lou Légumes triple ses capacités de production de champignons
Avec la construction d’une 2e champignonnière en Mayenne, d’une 3e en Haute-Loire, la reprise de Letocart en Loir-et-Cher et une…
Rungis : Banagrumes agrandit sensiblement sa surface d’exploitation

Le grossiste Banagrumes vient de faire l’acquisition de trois nouvelles portes (anciennement…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes