Aller au contenu principal

Emballage
L’emballage léger en bois est allé à la rencontre des grossistes

Matinée studieuse à Rungis la semaine dernière : les professionnels ont exposé leur point de vue sur l’usage du bois dans leur activité.

Le Syndicat national des industries de l’emballage léger en bois a rencontré, la semaine dernière, les professionnels du marché international de Rungis afin de faire le point sur la place de cet emballage dans la filière. Il est vrai que l’obligation d’étiquetage du bilan environnemental sur les produits alimentaires, prévue pour janvier 2011, pourrait permettre à l’emballage bois de mettre en avant son bilan carbone, unique en son genre dans le secteur. Dans la foulée d’une présence remarquée lors de la manifestation grand public Nature Capitale, le syndicat entendait ainsi approfondir les relations avec les grossistes. Une demi-douzaine d’entre eux ont suivi cette matinée et ont pu rencontrer plusieurs fournisseurs. Prince de Bretagne était venu présenter son expérience (pas moins de 20 millions de caisses par an).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

kiwi francisation
Une condamnation exemplaire pour la « francisation » de kiwis
Le tribunal correctionnel de Montauban a lourdement condamné une tentative de « francisation » de kiwis, à la hauteur du…
Comment (ré)apprendre à bien manger ? Les multiples leviers de l’éducation alimentaire
Alors que le monde a subi de plein fouet la crise de la Covid et que la prise de conscience environnementale est désormais…
Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux
L'AOP Pêches et Abricots de France dresse un premier bilan très provisoire des épisodes de gel sur les deux filières, en fonction…
Une filière de fleurs comestibles en construction
Devant le succès actuel des fleurs comestibles en gastronomie, un projet franco-italien vise à organiser une filière.
A la station CTIFL de Balandran, les bidons noirs de 20 litres ont été disposés sur trois hauteurs sous les gouttières. © CTIFL
La serre bioclimatique, une opportunité pour les producteurs sous abri ?
La serre bioclimatique pourrait être une opportunité d’amélioration pour les abris froids ou peu chauffés. De plus en plus de…
Prévisions de récolte : une très faible production européenne d'abricot en 2021
Les prévisions de récolte européenne d'abricot sont particulièrement basses cette année. Si les chiffres sont encore incertains,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes