Aller au contenu principal

Le “ventre de Bruxelles” va investir pour sa pérennité

Le Marché Matinal de Bruxelles entend se rénover pour rester l’unique vrai marché de gros de Belgique et sécuriser une offre diverse et parfois surprenante.

Le marché de gros de la capitale belge (Marché Matinal de Bruxelles) s’est installé en 1973 sur le Quai des Usines, le long du canal Bruxelles-Charleroi. Laurent Nys, directeur de l’association sans but lucratif (ASBL) Mabru qui le gère, détaille son implantation : « Le marché se compose de cinq grandes halles, dont quatre sont dédiés aux fruits et légumes et la dernière aux grossistes en volailles, aux ateliers de découpe de poissons… Il s’y ajoute un bâtiment pour les fleurs et plantes et deux entreprises ayant leur propre entrepôt, Metro Cash & Carry et Tadal, spécialiste de produits méditerranéens ». Entre 8 000 et 10 000 t de produits transitent sur le site chaque semaine. Les concessionnaires ont aussi évolué, comme le précise Michel Lefever, représentant des grossistes : « Par exemple, le marché a accueilli des producteurs de pommes de la région qui, au fil des années, ont mené en parallèle vente sur le marché et exploitation, certains faisant même le choix du tout commerce ». Le marché a eu des sueurs froides l’an passé quand un projet d’aménagement a évoqué son départ du Quai des Usines vers une zone logistique dans le quartier de Schaerbeek-Formation, au nord de la métropole bruxelloise non loin de l’aéroport. Cependant, cela n’a pas eu de suite et le Marché Matinal est assuré de rester jusqu’en 2042 sur son site.

Projets d’investissements

Mabru est obligé à réinvestir tout bénéfice effectué lors d’un exercice. Comme cela a été le cas l’année dernière, plusieurs projets sont à l’étude. « Nous envisageons plusieurs aménagements pour 2017 et 2018, précise Laurent Nys. Nous allons ainsi revoir la décoration extérieure des halles, avec en tête ce qu’ont réalisé nos amis français du marché de Lyon-Corbas. De plus, afin de fluidifier la logistique dans l’enceinte du marché, nous allons faire construire des quais de déchargement. » Et à plus long terme ? Selon la demande des concessionnaires, la construction d’un nouveau bâtiment pourrait être programmée. Sur un autre registre, il est envisagé le renforcement des synergies avec le Centre européen des fruits légumes (CEFL), situé juste à côté du marché, qui regroupe sous forme de coopérative une vingtaine d’entreprises spécialisées dans l’importation et l’exportation.

Fiche d’identité

Le “Marché Matinal”, nom donné au marché de gros de Bruxelles, existe depuis plus d’un siècle et est installé au Quai des Usines depuis 1973. Mabru est l’association sans but lucratif (ASBL) créée en 1992 par la Ville de Bruxelles pour promouvoir, développer et gérer les activités du marché.

40 000 m2 de surfaces de vente.

60 producteurs et grossistes en f&l sur 130 entreprises

Entre 450 et 500 M€ de CA annuel

276 000 t de produits vendues en 2015

Plus de 22 000 acheteurs par mois

À lire aussi