Aller au contenu principal

Salon de l’Agriculture 2019
Le Sia, salon des “troisièmes voies”

633 213 visiteurs et plus de 1 000 exposants de 27 pays... Le 56e salon international de l’Agriculture, du 23 février au 3 mars, a célébré “les femmes, les hommes et les talents” de la ruralité et fait découvrir au grand public vaches, fromages et vins. Mais les fruits et légumes n'étaient pas en reste.

 

(c) Julia Commandeur - FLD

 

Bien représentés, autant par les entreprises et institutions que par les événements, on aura noté la forte communication des opérateurs autour des “clean label” : Zéro/sans résidus, cultivés sans pesticide, HVE… Tous s’y sont mis : les Bretons avec l’Alliance Nature et Saveurs (lire aussi le point sur Prince de Bretagne), la banane de Guadeloupe et Martinique qui va passer sa future banane bio en ZRP le temps de la conversion, Demain la Terre qui intègrent deux nouveaux critères “sans pesticides” dans sa Charte… Même les agro-industriels s’y intéressent. Bonduelle lance une gamme sans résidus, la coopérative Celliers Associés un jus de pommes à base de fruits non traités. Enfin, AgriConfiance a mis à jour son référentiel ; au programme, RSE et HVE.

Au final, chacun -avec son propre label et son cahier des charges, se revendique de la 3e voie. De là à perdre le consommateur ? Pas de risque, estiment les opérateurs, car le message, quel qu’il soit, est clair : pas de pesticide (c’est en tout cas ce que lit le consommateur). Pour Demain La Terre, qui a lancé l’association Collectif de la 3e voie en juin 2018 au Sirha Green avec Bleu Blanc Cœur, les Vignerons Développement Durable et CRC, « la troisième voie doit être une agriculture reposant sur les trois piliers du développement durable ».

Enfin, que serait un salon sans les traditionnels lancements et signatures ? Interfel a lancé son Comité régional interprofessionnel Ile-de-France et revendiqué une baisse de la TVA sur les fruits et légumes frais, Solaal a lancé son application mobile (Guilllaume Garot en a profité pour faire un premier bilan de la loi anti-gaspi de 2016) et McDo, avec Florette Food Service, a re-signé son engagement avec cinq coopératives de la filière. Le ministre de l’Agriculture a signé le contrat de solutions et Commerce Equitable France réclame une reconnaissance publique des labels privés équitables.

 

(c) Julia Commandeur - FLD

 

Et côté stands ? Ils étaient beaux, pédagogiques, et remplis de monde. La cérémonie de la 4e édition des Trophées des Syrpa’wards, qui récompensent les exposants du Sia les plus créatifs, les plus innovants, les plus pédagogues, a eu lieu le 26 février.

Le Grand Prix a été attribué « à l’unanimité » au stand de Prince de Bretagne, « un stand innovant sous la forme d'une tomate et d'un chou-fleur géants ».

Le prix Design est revenu à Interfel (Tour FL et la maquette Lego géante), le prix Influence à Prince de Bretagne, le prix Pédagogie à l’Odyssée Végétale, le prix Valorisation du thème du salon aux Compagnons du Miel et le prix spécial Coup de cœur du jury à l’Inra.

 

Les lauréats des Syrpa'Wards 2019. (c) SYRPA

 

Le Salon de l'agriculture 2020 aura lieu du 22 février au 1er mars.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Kiwi : SCAAP Kiwifruits de France et Euralis, partenaires pour développer la production

SCAAP Kiwifruits de France et la coopérative Euralis ont signé le 17 mai un partenariat pour le développement local de…

En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes